Le siège de la sous-préfecture et de la mairie de la Commune Rurale de Kinièbakoura, relevant de la préfecture de Siguiri, est transféré au district de Djoumabana. Le rejet du maire élu par la jeunesse du RPG Arc-en-ciel de Kinièbakoura serait à l’origine de ce transfèrement, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Depuis l’élection de Mohamed Lamine Keïta à la tête de la commune rurale de Kinièbakoura, le 17 octobre 2018, le torchon brûle entre lui et la jeunesse locale du RPG Arc-en-ciel. Les jeunes du parti au pouvoir sont farouchement opposés à la prise de fonction de l’équipe du nouveau maire à Kinièbakoura, le centre de la commune rurale.

Les jeunes ont juré à l’époque que pour rien au monde Mohamed Lamine Kéita ne va siéger à Kinièbakoura comme maire.

Face à cette opposition, l’autorité préfectorale a transféré le siège de la sous-préfecture et de la mairie à Djoumabana, le village du maire élu, situé à 2 km de Kinièbakoura centre.

Interrogé sur la question par notre reporter, Mohamed lamine Keïta a expliqué ce qui s’est passé. « J’ai pris fonction, la passation de service a eu lieu à Djoumabana. Je travaille ici. Le problème qui est là est clair, vous êtes tous informés, ils ne veulent pas qu’on travaille là-bas. Nous sommes entrain de construire le bureau du sous préfet et la mairie ici à Djoumabana », a précisé le maire.

Toutefois, Mohamed Lamine Kéita a laissé entende qu’un transfèrement officiel du chef lieu n’est pas à l’ordre du jour. « Pour le moment, tous nos papiers, c’est la sous-préfecture de Kinièbakoura ou la commune rurale de Kinièbakoura qui est mentionnée. S’il peut y avoir un changement, cela n’a pas encore été discuté et cela me dépasse », a dit le maire contesté.

De Siguiri, Bérété Lanceï Condé pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin