Longtemps attendues, les audiences criminelles du Tribunal de Première Instance (TPI) de Faranah ont été officiellement ouvertes avant-hier lundi, 04 mars 2019. Au lendemain de ce lancement, le jugement des dossiers criminels a été entamé à la maison des jeunes. Abdourahmane Diabaté, poursuivi pour le viol sur deux mineures, s’est expliqué à la barre, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Cette audience a connu une forte mobilisation des populations de Faranah. Au rôle de cette audience criminelle de ce mardi, le tribunal a examiné une affaire de viol. Abdourahmane Diabaté, détenu depuis 12 mois, a été entendu par le juge. Il est accusé de viol sur deux fillettes. A la barre, l’accusé a nié les faits pour lesquels il est poursuivi.

De son côté, le parquet a eu de la peine à apporter des preuves de la culpabilité d’Abdourahmane Diabaté.

Finalement, le tribunal a décidé d’acquitter l’accusé. « Le tribunal, statuant publiquement, contradictoirement en matière criminelle et en premier ressort, après en avoir délibéré, conformément à la loi, déclare Abdourahmane Diabaté non imputable des faits de viol. En conséquence et en application des articles 442, 544 du Code de Procédure Pénale le renvoi des fins de la poursuite… »

Interrogé par notre reporter, Youssouf Fofana, substitut du procureur de la République près le TPI de Faranah s’est exprimé sur le sujet. « Effectivement, il y a eu viol. Les deux filles ont été violées, mais la question qui s’est posée ici, c’était l’imputabilité. Est-ce que ce viol là a été imputable à M. Diabaté ?

Donc, les débats n’ont pas suffisamment établi cette responsabilité de M. Diabaté comme étant auteur du viol. Et, c’est ce qui fait que, conformément à la loi, dès qu’il y a doute, il profite à l’accusé. C’est ce qui a motivé le tribunal, dans sa composition collégiale, à renvoyer M. Diabaté des fins de la poursuite », a-t-il expliqué.

L’accusé, Abdourahmane Diabaté, a poussé un ouf de soulagement après l’énoncé du verdict. Il a pu rentrer chez lui après avoir passé une année entière en détention.

De Faranah, Bangoura Mamadouba pour Guineematin.com
Tel : 00224 620 24 15 13

Facebook Comments

Commentaires

Alpha Guineematin.com