Des étrangers en conflit avec la loi guinéenne défilent souvent à la barre des différentes juridictions pour répondre de leurs actes. C’est dans ce cadre qu’un ressortissant Coréen, Jiang Won Hyeok, a comparu hier mercredi, 6 mars 2019, au Tribunal de Première Instance de Kaloum pour des faits d’abus de confiance, a appris sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Dans cette affaire, c’est le Coréen, Moon Kyng Chul, qui a trimballé en justice son compatriote, Jiang Won Hyeok, pour des faits d’abus de confiance portant sur un montant de 95 mille dollars US.

Selon nos informations, Jiang Won Hyeok ne s’est jamais présenté au tribunal. Après plusieurs renvois dans ce dossier, le tribunal a finalement condamné le prévenu à 3 ans de prison ferme, à 50 mille dollars de dommages et intérêts, tout en décernant un mandat d’arrêt contre lui.

D’après les déclarations de maitre Amadou Kourouma, avocat de la partie civile, les deux coréens collaboraient dans une entreprise de pêche installée en Guinée. Selon lui, le rôle du prévenu était d’acheter du poison, de le laver pour l’envoyer en Espagne en vue de le vendre. C’est dans cette collaboration, affirme maitre Kourouma, que le prévenu a reçu un montant de 190 mille dollars en 2017.

« Ainsi, après avoir effectué l’opération, le prévenu n’a pu justifier que la moitié de ce montant. Le reste, il a refusé de le payer. Un arrangement à l’amiable a été engagé mais le prévenu n’a pas accepté. C’est ainsi qu’il a porté plainte au niveau du tribunal de Kaloum. Mais, depuis le 1er janvier 2019, ce dossier est pendant devant cette juridiction de Kaloum et le prévenu, Jiang Won Hyeok, refuse de comparaitre », a-t-il expliqué.

Dans ses prétentions, l’avocat va demander au tribunal de condamner Jiang Won Hyeok au payement du montant de 95 mille dollars US, à titre principal, et 50 mille dollars en dommages et intérêts.

Dans ses réquisitions, le procureur a fustigé le comportement du prévenu. Selon Ousmane Sankhon, « ce prévenu a été régulièrement cité, mais il n’a jamais répondu. Il a reçu l’acte de citation et il prend l’acte, il le jette sur la figure de l’huissier. Un mandat d’amener a été décerné contre lui, il a refusé de venir répondre des faits qu’on lui reproche.

Cela veut dire qu’il n’accorde aucun respect à la loi guinéenne. Il faut que les étrangers respectent la loi en Guinée. Depuis l’ouverture de ce procès, c’est seulement la partie civile, représentée par son conseil, qui est venue livrer ses prétentions. Le prévenu n’a jamais comparu » a-t-il déploré.

C’est pourquoi, a requis le procureur, « nous sollicitons de retenir Jiang Won Hyeok dans les liens de la culpabilité d’abus de confiance en le condamnant à 5 ans d’emprisonnement, par défaut, et d’ordonner un mandat d’arrêt contre lui. Nous sollicitons l’application de la loi dans toute sa rigueur en rendant cette décision sur siège, car celui qui est convoqué et qui refuse de venir, la justice n’a pas besoin de l’attendre ».

Finalement, le tribunal va condamner le prévenu à 3 ans d’emprisonnement par défaut et au payement d’une amende de 10 millions de francs guinéens. Puis, un mandat d’arrêt est décerné contre Jiang Won Hyeok. Ensuite le tribunal le condamne au payement à titre principal, de la somme de 95 mille dollars, et 50 mille dollars de dommage et intérêts.

Saidou Hady Diallo pour Guineematin.com
Tel: 620 589 527/664 413 227

Facebook Comments

Commentaires

Alpha Guineematin.com