La célébration de la fête internationale des femmes, hier vendredi, continue de polariser les débats. Le Parti des Démocrates et de l’Espoir (PADES), s’est interrogé sur ce qui a été fait ces derniers temps pour la gent féminine, surtout que le président Alpha Condé a promis de consacrer ses mandats aux jeunes et aux femmes. C’était à l’occasion de son assemblée générale hebdomadaire de ce samedi, 09 mars 2019, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Le coordinateur chargé des affaires administratives du PADES, Mohamed Kaba, a rappelé les propos du président Alpha Condé qui a promis d’être au servie des femmes de Guinée. « Vous tous, vous savez autant que moi, que notre chef de l’Etat, selon ce qu’il a dit, a dédié son mandat aux femmes d’abord. Dédier son mandat aux femmes, signifie qu’il va prendre toutes les dispositions, toutes les mesures pour aider les femmes, promouvoir les femmes, pour faire en sorte que les droits des femmes soient respectés dans notre pays.

Aviez vous appréciez effectivement la promesse qui a été faite? Pour voir si cette promesse est tenue ou si elle n’est pas ténue, je pense que les femmes sont mieux placées que tout le monde pour apprécier cela. Qu’est ce qui est réellement fait pour les femmes, pour leur promotion ? Voilà la vraie question qui mérite d’être posée », a dit l’animateur principal de la rencontre.

Parlant d’actes concrets, le coordinateur chargé des affaires administratives du PADES a dénoncé la sous-représentativité des femmes dans l’administration publique guinéenne. « Lorsqu’on dédie un mandat aux femmes, je pense cela devrait être pris par les actes concrets. Il y a combien de femmes dans le gouvernement ? Il y a qui à quel poste de responsabilités ? Au-delà de ça, regardez l’assemblée nationale, il y a combien de femmes?

Regardons les structures déconcentrées au niveau des élections communales, il y avait beaucoup de partis, mais très peu à l’image du PADES, ont pris des femmes comme tête de liste. Je peux vous assurer que sur beaucoup de listes du PADES, les femmes étaient en tête de liste et ont été élus comme maire du PADES. Ça, ce sont les actes qui accompagnent la parole », se réjouit ce proche de Dr Ousmane Kaba.

Sur un autre aspect, Mohamed Kaba a dénoncé la poursuite des violences faites aux femmes à travers la Guinée. « Si vous regardez les statistiques, vous allez vous rendre compte que les violences faites aux femmes ont augmenté de taux. Chaque jour, ce sont des violences qu’on apprend des villes, chaque jour ce sont des violences conjugales.

Pour freiner ça, c’est un travail de tout le monde, c’est vrai que ça devrait commencer par la femme elle-même… Je pense que nous devons encourager les femmes à se battre pour dire oui, nos droits d’abord, ne nous utilisez pas pour aller danser, pour aller faire des soirées et lorsque les activités sont finies nous sommes rejetées, nous sommes mise à la poubelle… »

Fatoumata Diouldé Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Alpha Guineematin.com