En prélude à la célébration du 47ème anniversaire de la création de l’Organisation de la Mise en Valeur du Fleuve Sénégal (OMVS) prévue demain lundi, 11 mars 2019, la Cellule nationale de l’OMVS en partenariat avec le gouvernement guinéen, a organisé un semi-marathon ce dimanche, à Conakry. Cette activité sportive lance les festivités commémoratives de la journée, a constaté Guineematin.com, à travers un de ses reporters.

Quelques centaines de personnes, dont des élèves, des activistes de l’environnement, des députés, des représentants d’entreprises entre autres, ont pris part à ce semi-marathon. L’activité sportive est partie de l’esplanade du stade du 28 septembre au jardin du 02 octobre.

Elle s’inscrit dans la cadre de la célébration de la journée de l’OMVS, prévue demain, lundi 09 mars 2019, au Palais du peuple de Conakry. « Notre slogan aujourd’hui, comme vous pouvez le lire sur les différentes affiches et également les T-shirts, c’est l’OMVS : quatre pays, un fleuve, un destin commun. Ça veut tout dire. Ça veut dire que l’intégration qui peut paraître illusoire au regard de la complexité même du concept, est en marche depuis fort longtemps autour du Bassin du fleuve Sénégal.

C’est un idéal de paix, un idéal de justice, et surtout un idéal de solidarité qui a fondé la création de cette organisation à suite, dois-je le rappeler, de terribles sécheresses des années 70. Nos Etats, à l’époque, se sont donné la main pour conjurer le sort et lancer cette organisation qui, comme je l’ai dit, est aujourd’hui une organisation phare », a déclaré Hamed Diane Séméga, Haut-Commissaire de l’Organisation pour la Mise en Valeur du fleuve Sénégal (OMVS).

Selon lui, la commémoration de la date anniversaire de la création de l’OMVS, « vise à rendre plus visible l’action de cette organisation. Parce que malheureusement, elle a connu ses jours de gloire. Aujourd’hui, elle a perdu en visibilité. Mais en visibilité surtout par rapport à ceux qu’elle doit servir en premier. Je veux dire les organisations du bassin ».

C’est pourquoi, ajoute-t-il, « le professeur Alpha Condé l’a répété à Conakry il y a deux ans, l’organisation doit tout mettre en œuvre pour que l’idéal de cette intégration qui a présidé à sa création soit concrétisé sur le terrain. (…) Aujourd’hui, c’est un jour de fête, de commémoration, c’est un jour de souvenir, mais c’est surtout un jour pour regarder devant par rapport aux perspectives. Et c’est pourquoi, je me réjouis de l’affluence des élèves.

C’est eux qui portent le futur. Et, c’est pourquoi nous voulons construire un pont entre les générations. Nos pères ont construit un outil d’intégration à nul autre pareil que l’OMVS aujourd’hui. Il nous appartient de préserver cet outil et de le transmettre aux générations futures. Et c’est pourquoi, ces journées ont tout leur sens », a expliqué Hamed Diane Séméga.

A rappeler que l’Organisation pour la Mise en Valeur du fleuve Sénégal (OMVS) comprend quatre pays : la Guinée, le Sénégal, le Mali et la Mauritanie.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com
Tél. : (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments

Commentaires

Alpha Guineematin.com