Le Centre d’Ecoute de Conseil et d’Orientation des Jeunes (CECOJE) de N’zérékoré a organisé un semi-marathon de sensibilisation et de vulgarisation des textes de loi dans le contexte de la lutte contre les Mutilations Génitales Féminines (MGF). La cérémonie, organisée hier, dimanche 10 mars 2019, a eu pour départ le rond-point Dorota en passant par le Commissariat Central jusqu’à la place des Martyrs, rapporte le correspondant le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Le semi-marathon de N’zérékoré a permis aux organisateurs de sensibiliser plus de 100 jeunes filles sur les conséquences des MGF. C’était en présence des chefs de quartiers, de la société civile ainsi que des services de sécurité.

Selon Sékouba Traoré, le responsable du CECOJE, « ce semi-marathon s’inscrit dans le cadre de la célébration, en différé, de la journée internationale, tolérance zéro contre les mutilations génitales. Notre pays, à l’instar des autres, a effectivement célébré cette journée.

Mais, pour le cas spécifique de N’Zérékoré et de Yomou, nous allons organiser une célébration en différé pour que 100 jeunes filles puissent participer à ce marathon de sensibilisation et de vulgarisation des textes de loi dans le contexte de lutte contre les mutilations génitales féminines ».

Prenant la parole, Niankoye Kolié, chef de quartier de Wessoua, au nom des collectivités, a remercié les organisateurs avant d’inviter les jeunes filles à dénoncer toute personne qui pratique les mutilations génitales féminines. « Nous remercions les initiateurs de ce programme. Nous sommes à leur disposition et nous sommes prêts à l’application des textes liés à ça.

Je remercie les marathoniennes d’avoir participé à ce marathon et je les invite à refuser l’excision et d’avoir le courage de dénoncer ou de porter plainte contre un père ou une mère qui vous va vous orienter vers l’excision », a lancé monsieur Kolié.

Classée première au marathon, Kadiatou Diallo, s’est réjouie de cette initiative et a promis de s’impliquer dans la lutte contre les Mutilations Génitales Féminines. «Je suis fière d’être la première de cette activité, de ce marathon.

Je remercie les organisateurs. En plus, nous les jeunes filles, nous nous battrons pour mettre terme à cette pratique qui entrave notre santé en République de Guinée. A bas l’excision », a martelé la gagnante du marathon.

Au terme du semi-marathon, les responsables du CECOJE souhaitent que « les indicateurs liés à la prévalence des Mutilations Génitales Féminines soient revus à la baisse pour que notre pays, qui occupe le deuxième rang mondial, puisse être au rendez-vous des Objectifs du Développement Durable en 2030, que la Guinée puisse présenter des indicateurs satisfaisants… »

À noter que la journée a été clôturée par la remise des prix de fournitures scolaires aux différentes lauréates du semi-marathon et la présentation des sketchs.

De N’zérékoré, Foromo Gbouo Lamah pour Guineematin.com

Tél : (00224) 620 16 68 16/666 89 08 77

Facebook Comments

Commentaires

Alpha Guineematin.com