La coalition des partis alliés à la mouvance présidentielle (COPAM) se dit favorable à un troisième mandat pour Alpha Condé (l’actuel président guinéen). Elle l’a fait savoir lors d’une rencontre qu’elle a organisée ce jeudi, 14 mars 2019, au Palais du peuple de Conakry. Pour cela, la COPAM souhaite la révision de la constitution actuelle qui limite à deux le nombre de mandats présidentiels, a appris Guineematin.com, à travers un de ses reporters.

C’est le vice-coordinateur de la COPAM, Dr Bemba Traoré, qui a faitcette annonce dans la salle des actes du palais du peuple. Dans un discours de près de 20 minutes, il a vaillamment vanté ce qu’il appelle « les acquis du professeur Alpha Condé », avant d’annoncer solennellement la position de cette structure dirigée par Elhadj Bouna Keïta.

« En 2010, les Guinéens ont prié et béni dans les mosquées, dans les églises et un peu partout sur le territoire national. Le peuple a eu les 24 candidats… Au terme du second tour (de la présidentielle de 2010), vous (il s’adresse au président Alpha Condé) avez été choisi par vos compatriotes pour diriger la Guinée. Vous êtes donc une bénédiction, une baraka issue de nos prières et de nos appels à Dieu…

C’est pourquoi, la conduite de la nation pour les enjeux présents et à venir, la coordination des partis alliés de la mouvance réaffirme sa disponibilité entière à vos côtés, sa fidélité à toutes vos épreuves, sa volonté inébranlable de vous servir et de vous accompagner dans l’ambition que vous nourrissez pour le développement de notre cher pays… Un pied dedans, un pied dehors ; c’est être dehors.

Excellence monsieur le président de la République, vous pouvez compter sur nous en toute circonstance et à tout moment… Au regard des immenses œuvres d’édification accomplies, la COPAM ne ménagerait aucun effort pour être à vos côtés dans le projet de la réforme de notre constitution, pour que les Guinéens puissent aller de l’avant sous votre leadership », a déclaré Dr Bemba Traoré, sous les ovations de ses amis.

Mais, ce discours n’a pas fait l’unanimité dans la salle. A peine que Dr Bemba Traoré ait fini de prononcer son discours, plusieurs jeunes, assis de part et d’autre de la salle, ont poussé des cris de désapprobation. « Non à un troisième mandat. Merci à Alpha Condé, 2020 on est fatigué. Ne touche pas à ma constitution », ont scandé entre autres les protestataires qui, ont même écourté la cérémonie.

Car, la prestation des artistes qui était prévue n’a finalement pas eu lieu, à cause de la protestation de ces jeunes, opposés à tout projet de modification constitutionnelle pour permettre à Alpha Condé de briguer un nouveau mandat en 2020.

Des injures grossières et mêmes des empoignades ont opposé les protestataires et des jeunes favorables à une révision de la constitution. C’est de justesse d’ailleurs qu’un affrontement violent entre les deux camps a été évité. Les protestataires sont sortis pour continuer à se faire sur l’esplanade du Palais du peuple et même dans la rue pendant quelques minutes, avant de se disperser dans le calme.

On se rappelle qu’une scène semblable à celle-ci a été enregistrée le jour de la célébration de la fête des femmes, le 08 mars dernier, au Palais du peuple de Conakry. Un groupe de femmes a défilé avec des pancartes appelant à une modification de la constitution et un autre a répliqué avec des pancartes s’opposant à un tel projet.

Mamadou Baïlo Keïta pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Alpha Guineematin.com