Dr Mory Mandiana Diakité, ingénieur agronome de formation, est un écrivain guinéen, déjà auteur de trois romans. Son dernier ouvrage est intitulé De la savane africaine en Chine populaire. Dans cette œuvre, monsieur Diakité décrit son parcours académique en Guinée et en Chine, les événements socioculturels dont il a été témoin ou victime depuis son enfance.

Dans un entretien accordé à un reporter de Guineematin.com, l’auteur est revenu sur certains sujets traités, tels que la polygamie, l’immigration clandestine, la mal gouvernance et ses corollaires, le quotidien des étudiants noirs en Chine, etc.

Guineematin.com : pourriez-vous vous présenter à nos lecteurs ?

Dr Mory Mandiana Diakité: je suis docteur Mory Mandiana Diakité, Ingénieur Agronome, spécialisé en protection des végétaux. J’ai un doctorat en Chimie.

Guineematin.com: vous avez récemment écrit un roman intitulé « De la savane africaine en Chine populaire », de quoi parlez-vous dans cette œuvre?

Dr Mory Mandiana Diakité: c’est un roman qui retrace un peu mon parcours académique. Dans ce roman, j’ai mis en évidence les causes du dérapage socioculturel en Guinée. J’ai décrit des phénomènes socioculturels, à savoir le fétichisme, la polygamie, la circoncision, la chasse traditionnelle, la migration, la mal gouvernance ainsi que le quotidien des étudiants en Chine.

L’idée qui est derrière tout cela, c’est une façon d’encourager nos politiques à améliorer nos systèmes de gouvernance. Par exemple, les étudiants noirs vivant en Chine sont constamment victimes de ségrégation économique. C’est-à-dire que, plus un pays est économiquement avancé, plus les ressortissants de ce pays sont respectés à l’extérieur.

Mais, quand ils viennent d’un pays pauvre, où il y a désorganisation totale, on ne vous respect pas. C’est pourquoi, j’ai eu le courage d’écrire ce roman afin de mettre en évidence tous les dérapages socioculturels, afin de freiner la répétition des erreurs que nous avons vécues à l’enfance. Il faut éviter pour ne pas que les générations futures soient victimes des mêmes faits.

Guineematin.com: vous avez parlé de polygamie dans votre ouvrage. Pour quelles raisons ?

Dr Mory Mandiana Diakité: c’est ma façon à moi de contribuer à l’amélioration des droits des femmes et des enfants, en dénonçant entre autre la polygamie. Par exemple, notre Constitution est la même que celle française, mais le pays est à majorité musulmane.

Dès que tu dis être contre la polygamie avec tous ses méfaits sur la vie en société, on a envie de te lapider. Par ailleurs, quand un jeune ou un vieux viole une fille, ça passe sous silence. C’est le paradoxe. Donc, c’est tout cela que J’ai voulu décrire dans mon roman.

Guineematin.com: l’un des thèmes de votre ouvrage porte sur l’immigration. Un mot à ce sujet qui se pose avec acuité.

Dr Mory Mandiana Diakité: quand il y a la mal gouvernance dans un pays, c’est tout le monde qui en souffre. La ségrégation raciale est partout dans le monde, les Noirs sont généralement victimes de ce fléau. Donc, en Chine par exemple, elle n’est pas physique, mais elle est psychologique. Souvent, on vous pose des questions sur votre physique. Imaginez-vous, vous êtes dans un bus ou au métro, la chaise qui est vide à côté, les gens préfèrent s’arrêter que de s’asseoir à côté de vous.

Ils pensent que tous les africains sont porteurs de VIH, sont issus des pays pauvres très endettés. Il y a certains même qui pensent qu’on a mit carrément de la peinture noire sur la peau et que c’est ce qui fait qu’on est noir. Il y a de ces questions, si on te les pose, tu as des maux de tête et ça te désoriente. Voici en quelque sorte les méfaits de l’immigration, surtout clandestine. De ma petite expérience passée en Chine, j’étais arrivé à la conclusion qu’on était mieux chez soi.

Guineematin.com: quand est-ce que vous avez décidé de vous lancer dans l’écrire ?

Dr Mory Mandiana Diakité: je me suis retrouvé dans l’écriture par le hasard, surtout que je n’étais pas très fort en langue française. C’est venu comme ça et je me suis mis à la tâche. Mes aspirations dans ce sens sont et demeurent réveiller les consciences pour sortir le pays des maux dont il souffre. Celui-ci, c’est est mon deuxième ouvrage. Le premier est déjà en évaluation et je vous informe que le troisième est déjà prêt à sortir. Je ne m’arrêterais pas là, mon combat va continuer jusqu’à ce que les choses changent positivement.

Guineematin.com: ce livre dont on parle aujourd’hui, il a été publié chez Harmattan Sénégal en décembre 2018. Est-ce qu’il est disponible actuellement en Guinée?

Dr Mory Mandiana Diakité: il est disponible en Guinée et dans certaines structures Harmattan de l’étranger. Il est également disponible sur le site de l’Harmattan et sur Amazone.

Une interview réalisée par Salimatou Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Alpha Guineematin.com