Plus de quatre mois après le tir qui a touché son véhicule et qu’il qualifie de tentative d’assassinat contre sa personne, Cellou Dalein Diallo a été entendu ce jeudi, 14 mars 2019, par la justice. Le chef de file de l’opposition guinéenne s’est rendu au TPI de Dixinn pour répondre aux questions du juge d’instruction en charge de l’affaire. Accompagné de ses avocats : maître Salifou Béavogui et maître Alsény Aïssata Diallo, le président de l’UFDG a été auditionné pendant trois heures environ.

Au sortir de son audition qui a eu lieu à huis clos, l’opposant s’est confié au micro d’un reporter de Guineematin.com qui était sur place. « Ce qui justifie ma présence ici, c’est la tentative d’assassinat dont j’ai été l’objet le 23 octobre 2018. La justice a voulu avoir mon témoignage. Elle aurait reçu le rapport des gendarmes et souhaite avoir ma version des faits. C’est ce qui a été fait », a déclaré Cellou Dalein Diallo.

A rappeler que le véhicule du chef de file de l’opposition guinéenne a essuyé un tir le 23 octobre 2018, à l’occasion d’une manifestation de rue organisée par les opposants et interdite par les autorités. Au moment des faits, Cellou Dalein Diallo et d’autres leaders de l’opposition étaient dans le véhicule, mais le projectile, dont la nature n’a pas été identifiée, n’a touché personne.

L’opposition a dénoncé une tentative d’assassinat orchestrée par le pouvoir. Aussitôt, la gendarmerie a ouvert une enquête. Elle a entendu les différentes parties concernées et a produit son rapport qu’elle a remis à la justice. Rien n’a filtré cependant, pour l’heure, sur le contenu de ce rapport.

Saidou Hady Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Alpha Guineematin.com