Le parquet du Tribunal de Première Instance de Siguiri a rencontré les huissiers de justice de la préfecture ce vendredi, 15 mars 2019. La démarche visait à échanger autour de la problématique de l’exécution des décisions de justice, des modalités de signification et exécution des décisions de justice, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

C’est le procureur de la République près le Tribunal de Première Instance de Siguiri, Alghassimou Diallo, qui a eu cette initiative. Cette rencontre est consécutive à une plainte des justiciables sur les huissiers.

Durant une longue heure, monsieur Diallo a rappelé aux huissiers le caractère professionnel que doit revêtir leurs actions sur le terrain. « Quand les gens se résignent à saisir le tribunal, malgré le mal qu’ils auraient fait par endroit, s’ils se résignent à saisir et que le tribunal décide, la meilleure façon de rendre justice à ce monsieur qui a exercé un droit citoyen, c’est d’exécuter la décision de justice.

Et, c’est vous qui exécutez les décisions de justice. Je suis conscient de la mauvaise foi de certains citoyens à ne pas prendre vos actes. Mais, il faudrait que vous faites violence sur vous-mêmes, comme c’est vous les professionnels, pour ne pas que le citoyen perde ses droits par votre faute. Je ne peux pas vous apprendre comment vous devriez signifier ou notifier, c’est votre travail, c’est votre quotidien », a laissé entendre le procureur.

Pour Alghassimou Diallo, les huissiers doivent faire preuve de pédagogie, d’autant plus qu’ils ont à faire à des citoyens analphabètes. « Nous devions faire en sorte que, si les citoyens doivent perdre les droits, que ça soit leur fait, cela ne doit être notre fait, les professionnels que nous sommes.

Pour ce qui est de l’exécution des décisions de justice, comme nous avons à faire avec des populations qui ne sont pas allées à l’école, il faudrait que la décision, avant l’exécution, qu’elle soit notifiée à toutes les structures de base : le chef de secteur, le chef de quartier et le maire doivent être notifiés de l’exécution. Vous devriez être pédagogiques », a conseillé le procureur.

Un des huissiers, en la personne de maître Karamo Camara, a promis de faire preuve de professionnalisme avant de déplorer l’attitude de certaines autorités. « Nous vous remercions pour cet entretien et nous vous promettons que nous ferons preuve de professionnalisme, comme vous le souhaitez. Mais, nous avons des problèmes sur le terrain pendant l’exécution. Dès fois, les autorités s’opposent à l’exécution », a fait savoir l’huissier de justice.

De Siguiri, Bérété Lanceï Condé pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Alpha Guineematin.com