Les militants et sympathisants de l’Union pour le progrès et le renouveau ont commémoré le 15ème anniversaire de la disparition de Siradiou Diallo. Cette cérémonie organisée à Labé, le jeudi dernier, 14 mars 2019, a été mise à profit par les élus de l’UPR et les secrétaires fédéraux du parti pour échanger avec la direction nationale sur la vie de leur formation politique, rapporte un journaliste de Guineematin.com qui était sur place.

Selon Mamadou Touré, premier Vice-maire de la Commune rurale de Koumbia et secrétaire fédéral de l’UPR dans cette commune de Gaoual, la commémoration du décès de Siradiou Diallo est toujours une occasion pour manifester son appartenance et son engagement indéfectible aux idéaux de paix et de cohésion sociale hérités de Siradiou Diallo.

« Ma première rencontre avec Siradiou Diallo remonte à 1991 à Kithiar, dans la sous-préfecture de Foulamory. Il était en tournée. C’est là que j’ai éprouvé une grande admiration pour cet homme hors pair… », dit cet enseignant à la retraite.

A en croire monsieur Touré, le comportement de Siradiou Diallo est pour lui un véritable baromètre politique épousé par son successeur, Ousmane Bah. « Chaque fois que je reçois Elhadj Ousmane Bah (successeur de Siradio Diallo à la présidence de l’UPR, NDLR), il nous reprends les mêmes consignes, les directives que Siradiou Diallo. Celui-ci nous disait de ne pas insulter Lansana Conté, tout en ajoutant que notre combat est dirigé contre un système et non contre un individu. Tout comme Siradiou Diallo, Elhad Ousmane Bah a dit et répété qu’il n’entend jamais enjamber des cadres ou traverser le sang de ses compatriotes pour occuper le fauteuil présidentiel. Voilà des mots très forts qui m’ont convaincu et qui continuent de me servir de levain dans mon militantisme », a expliqué Mamadou Touré.

A suivre !

Abdallah Baldé pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin