La Cellule Balai Citoyen (CBC) a animé un point de presse ce mardi, 19 mars 2019, à son siège à Coléah, pour faire le point sur les résultats du rapport d’audit citoyen sur la déclaration des biens des hautes personnalités de l’Etat. Cet exercice, initié par cette structure de la société civile, va s’étendre sur quatre jours, a appris sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Face à la presse, l’administrateur général de la Cellule Balai Citoyen s’est accentué spécifiquement sur le rapport d’audit sur la déclaration des biens du gouvernement Mamady Youla. Selon ce rapport, 82,35% des membres dudit gouvernement ont réalisé leur déclaration lors de leur entrée en fonction. Par contre, aucune information n’a filtré sur les 17,65%.

S’agissant des membres du gouvernement Youla qui ont fait une déclaration de biens à leur sortie du gouvernement, la Cellule Bala Citoyen a dit que le taux est faible. Selon Sékou Koundouno, « seulement 25% ont déclaré leurs biens à la fin de leur mandat. Mais, le Balai Citoyen ne dispose pas d’informations sur les 75% sortants. Globalement, il faut noter que selon les statistiques données par le Balai Citoyen, seulement 33,32% des informations censées avoir été publiées par les membres du gouvernement Youla sont disponibles ».

Le Balai Citoyen met en garde tous ceux qui refuseraient de publier leurs biens au journal officiel de la République dans les jours à venir. « Le Balai Citoyen est formel. Ceux qui gouvernent cette République tirent leur légalité et leur légitimité de la demande sociale, c’est-à-dire du peuple souverain. Le contenu de toutes ces déclarations de bien sera publié. Nous avons lancé un appel à la Cour Constitutionnelle, à la Cour des Comptes, qu’on nous les transmette rapidement pour que le peuple entre en droit.

Dès la semaine prochaine, nous publierons les documents sur les déclarations des biens de l’ensemble de nos gouvernants pour que vous dans les quartiers, les villages, à l’extérieur, vous nous aidiez à enquêter afin de savoir qui a plus que ce qu’il a déclaré afin qu’on se constitue en partie civile pour porter plainte contre cette personne. On ne peut pas gérer cette République et en faire un clan pour une famille », a mis en garde Sékou Koundouno.

En outre, la Cellule Balai Citoyen a formulé des recommandations auprès de l’Etat : l’application stricte et intégrale des textes de lois de la République ; accentuer la participation de la société civile dans la lutte contre la corruption ; à l’Agence Nationale de Lutte contre la Corruption, l’arrêt total de tout atelier de sensibilisation et d’informations sur les méfaits de la corruption, d’agir contre tous prédateurs de l’économie afin de regagner la confiance des citoyens…

Il a fallu 26 mois à cette plate-forme de la société civile guinéenne pour obtenir le rapport synthèse qui est le résultat de l’audit citoyen sur la déclaration sur l’honneur des biens des hautes personnalités de l’État, comme prévue par l’article 36 de la Constitution guinéenne. Cet audit concerne aussi le gouvernement du Premier ministre Kassory Fofana ainsi que des présidents des institutions constitutionnelles et des responsables des régies financières.

Salimatou Diallo pour Guineematin.com
Tél:224623532504

Facebook Comments

Commentaires

Alpha Guineematin.com