L’Institution Nationale Indépendante des Droits Humains (INIDH) a ouvert sa première session de l’assemblée plénière ce mardi, 19 mars 2019, au compte de l’année en cours. La rencontre, qui se tient au Palais du Peuple de Conakry, a été présidée par Boubacar Yacine Diallo, vice-président de l’institution, en présence de 18 commissaires sur les 21 que compte l’institution, a appris sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Même si la question n’est pas inscrite à l’ordre du jour, tout porte à croire que le remplacement de président de l’institution, Dr Alia Diaby, absent du pays depuis le début du mois de janvier, n’est qu’une question de temps.

Dans son discours de circonstance, le vice-président de l’INIDH, Boubacar Yacine Diallo, a rappelé le contexte dans le quel se tient la rencontre. Selon lui, c’est une session qui s’ouvre à un moment où l’institution connait d’énormes difficultés qui sont d’ordre administratif et financier.

Sur le plan administratif par exemple, Boubacar Yacine Diallo a évoqué l’absence prolongée de certains commissaires. « Notre institution connaît des difficultés dues à l’absence, depuis le 03 janvier, du président sans qu’aucune raison officielle n’ait été signifiée au bureau exécutif.

A cela est venue s’ajouter, celle tout aussi prolongée, sans motif connu, du DAF (Directeur Administratif et Financier) dans la même période. Et sur le plan financier, il y a la réduction drastique de la subvention annuelle accordée par l’Etat, dont la première tranche n’a toujours pas été versée », a fait savoir Boubacar Yacine Diallo.

A en croire l’ancien ministre de la Communication, au cours de la session en cours, plusieurs questions seront débattues par les commissaires, notamment le fonctionnement de l’INIDH depuis le début de l’année, l’examen et l’adoption du rapport annuel 2018, l’élaboration et l’adoption des TDR (Termes De Références) et un budget prévisionnel du monitoring des prochaines élections législatives ainsi que des échanges sur la préparation d’une campagne de sensibilisation avec le Haut Commissariat des Droits de l’Homme.

« En notre qualité de garant des droits humains, ayant en charge de veiller au respect de la loi dans ce domaine si vaste, nous échangerons sur l’actualité, et si nécessaire, nous ferons connaître notre position sur un certain nombre de situations liées au respect des Droits de l’Homme », a ajouté Boubacar Yacine Diallo.

L’autre point abordé dans son discours est celui relatif au déguerpissement des populations à Kaporo Rails et Kipé 2, dans la commune de Ratoma. A cet effet, le vice-président de l’INIDH a annoncé que son institution est en train de travailler sur le sujet. « A maintes reprises, notre Institution a fait le point de la situation et a pris la pleine mesure des violations des droits humains, lesquelles sont connues de tous les guinéens.

L’INIDH a créé une clinique juridique, chargée d’assister les personnes victimes de violations de leurs droits et plus particulièrement de leur porter assistance. Plusieurs plaintes ont été reçues et des réponses adéquates ont été apportées », a dit Boubacar Yacine Diallo.

En outre, l’ancien ministre rappelle également le besoin pour les guinéens de bénéficier d’une justice équitable et efficace et d’une administration qui sévit contre l’impunité. C’est dans ce cadre d’ailleurs qu’il interpelle à nouveau le gouvernement, l’Assemblée Nationale ainsi que l’ensemble des institutions à appuyer les efforts de protection et de promotion des Droits de l’Homme dans notre pays.

« Nous formulons le souhait en particulier que soit adoptée une loi qui protège les défenseurs des droits de l’homme qui sont souvent victimes d’abus sur le terrain », souhaite Boubacar Yacine Diallo.

Aujourd’hui, la question qu’on se pose est de savoir si les commissaires vont élire un nouveau président. Même si cette question n’est pas inscrite à l’ordre du jour de cette session de 3 semaines, plusieurs commissaires interrogés n’ont pas exclu qu’elle soit abordée avant la fin des travaux.

Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél : 622 68 00 41

Facebook Comments

Commentaires

Alpha Guineematin.com