3ème mandat pour Alpha Condé ? : « Il faut qu’on agisse pour arrêter ces gens-là », dit le CPUG

Le débat se poursuit et s’accentue autour d’une éventuelle modification de la Constitution pour permettre au président Alpha Condé de briguer un troisième mandat. La question était au centre de l’assemblée générale hebdomadaire du CPUG, ce samedi 30 mars 2019. Les responsables du parti dirigé par Dr Ibrahima Sacko ont dénoncé vigoureusement les proches du président de la République, qu’ils accusent de manœuvrer pour instaurer un pouvoir à vie, a constaté un reporter de Guineematin.com qui était sur place.

C’est Mamadou Pathé Barry, le coordinateur régional du CPUG en Moyenne Guinée, qui a évoqué le sujet devant les militants réunis au siège du parti, à la Minière. « C’est dommage de voir des jeunes soutenir un troisième mandat. Ils le font juste pour avoir des miettes, ils se sacrifient et sacrifient nos vies pour soutenir ce vieux à s’éterniser au pouvoir. En Guinée, ceux qui sont au pouvoir ne veulent pas quitter.

Ils veulent pousser le président de la République à s’éterniser au pouvoir parce qu’ils ne veulent quitter à leurs postes de responsabilité. Ce n’est pas parce qu’ils aiment Alpha Condé, mais c’est pour leurs intérêts. Ils détestent même le président parce qu’ils ne veulent pas que le président sorte par la grande porte. Ils sont l’ennemi d’Alpha Condé et l’ennemi de la nation. Il faut qu’on agisse pour arrêter ces gens-là », a-t-il lancé.

Le parti Changement, Changement, Progrès, Unité pour la Guinée s’est prononcé aussi sur l’incarcération du journaliste Lansana Camara, détenu depuis plusieurs jours à la maison centrale de Conakry, pour « délit de presse ». La formation politique dénonce une menace à la liberté de la presse et à la démocratie en Guinée.

« Il y a un journaliste qui a été arrêté parce qu’il a juste fait un article qui concerne le ministère des Affaires Étrangères. Le ministre porte plainte contre lui et on le met en prison. C’est une menace pour la liberté de la presse, c’est la démocratie même qui est menacée en Guinée », a fustigé Mamadou Pathé Barry.

Siba Guilavogui pour Guineematin. com
Tel: 620 21 39 77/ 662 73 05 31

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS