Le ministre d’Etat, ministre de la Justice poursuit son séjour en Guinée Forestière. Après l’étape de N’zérékoré, maître Cheick Sako a fait un tour dans la ville de Lola le jeudi, 28 mars 2019. La démarche visait à toucher du doigt les réalités des structures relevant de son département, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Le ministre a eu doit à un accueil chaleureux des populations de Lola, fortement mobilisées sur l’esplanade de la préfecture. Le préfet Saa Youla TOLNO a félicité le garde des sceaux pour les reformes engagées dans le département avant de plaider pour la construction d’un nouveau palais de justice. « Votre avènement à la tête du ministère de la justice a permis au peuple de Guinée de bénéficier de vos compétences et expériences ainsi que de votre probité morale soutenue par le courage.

Nous devons saluer votre œuvre d’une grande qualité réformatrice. Toutefois, je voulais porter humblement à votre connaissance que les populations me chargent de solliciter auprès de votre autorité la construction d’un palais de justice digne de nom à Lola. Car, celui qui existait a été détruit lors de la grève de 2007. La justice est aujourd’hui dans un local vétuste. Quant à l’actuelle maison de détention, elle laisse à désirer », a dit le préfet de Lola.

Pour le juge de paix de Lola, Sékou Ibrahima Soumah, le déplacement à l’intérieur du pays pour visiter les juridictions ne l’étonne pas, car cela relève d’une volonté politique profonde. Ensuite, dans la même logique que le préfet, le juge de paix a rappelé que « la préfecture de Lola n’a pas un palais de justice car, celui qui existait a été complètement détruit au cours des événements de 2007.

Depuis lors, pour exercer, il a fallu attribuer une partie de la maison des jeunes avec des conséquences négatives, car les audiences et les danses folkloriques se tenaient parfois concomitamment. Pour pallier à cela, il a fallu l’effort et le courage de mon prédécesseur, monsieur Elhadj Abdoul Karim Barry, avec l’aide du préfet, afin d’obtenir un appartement de l’ex hôpital préfectoral de Lola. Cet appartement aussi est réclamé par la direction préfectorale de la santé pour en faire un dispensaire. Il est aujourd’hui impérieux de réhabiliter l’ancien palais de justice », a laissé entendre le juge.

Pour maître Cheick Sako, l’institution judiciaire a été toujours importante pour Lola. Face aux requêtes du préfet et du juge, le ministre a rassuré les citoyens de Lola de la construction d’un nouveau palais de justice. « Vous avez été victime malheureusement des exactions de 2007. Je viens de voir le bâtiment qui a été détruit dans cette ville, ce qui est tout à fait scandaleux.

Ça m’a emmené à aller visiter le site avec monsieur le préfet, le maire, avec d’autres autorités pour qu’on puisse prévoir, pour cette préfecture, les infrastructures judiciaires qui sont assez importantes. Nous avons visité la prison civile qui a besoin aussi d’être transformée. Donc, nous allons retourner avec ces deux impératifs à Conakry : un nouveau palais de justice et une transformation substantielle de votre prison civile », a-t-il promis.

Le ministre est revenu sur les différentes reformes effectuées par son département notamment la lutte contre l’impunité, l’organisation des audiences criminelles un peu partout, l’instauration d’une relation harmonieuse entre la population et la justice, soutient-il.

De Lola, Léopold Konté pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Alpha Guineematin.com