Comme annoncé précédemment, un bus de transport urbain de la SOTRAGUI a pris feu ce lundi, 1er avril 2019, à Bambéto. Le véhicule a été complètement calciné, mais il n’y a pas eu de morts ni de blessés. Peu après les faits, un reporter de Guineematin.com a rencontré le chauffeur qui a été le premier à constater la présence du feu dans le bus. C’est lui qui a alerté le conducteur du bus, permettant ainsi aux occupants du véhicule de descendre avant qu’il ne soit trop tard.

Ci-dessous, nous vous livrons son témoignage.

« Je partais pour Cosa. Le bus qui a pris feu était juste devant moi, il n’y avait personne entre nous. Soudain, j’ai vu une flamme sortir par derrière, au niveau du coffre. C’est à ce niveau que le feu s’est déclaré en premier. Immédiatement, j’ai appelé le chauffeur du bus pour lui dire que le véhicule a pris feu.

Il s’est tout de suite garé. Les passagers et tous les occupants du bus sont vite descendus. Il y a même un qui est passé par les fenêtres pour descendre. Moi aussi, je suis allé garer mon taxi devant pour revenir tenter d’éteindre le feu. Mais, entretemps, le pneu de secours avait éclaté et immédiatement le réservoir a pris feu, parce que le pneu se trouvait près du réservoir.

C’est ainsi que j’ai pris mon extincteur pour tenter d’éteindre le feu. Je l’ai vidé là sans pouvoir maîtriser le feu. Donc, les passagers et d’autres citoyens sont venus m’aider, on a mis du sable mais cela aussi n’a pas permis d’éteindre le feu. Un pick-up de la police est venu nous trouver là, mais les agents n’ont rien fait, ils ont aussitôt rebroussé chemin et tout le bus a été donc calciné », explique Mamadou Sadjo Diallo, chauffeur de taxi sur la route nationale Conakry-Labé.

Les causes de l’incendie de ce bus ne sont pas encore élucidées.

Mamadou Bhoye Laafa Sow pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Alpha Guineematin.com