Les épreuves sportives au compte du concours de recrutement dans l’armée guinéenne se sont poursuivies ce mercredi, 10 avril 2019, dans la commune urbaine de Kindia. Deux présumés fraudeurs ont été interpellés alors que 14 candidats, dont 2 filles, ont été victimes de malaise, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Pour la journée de ce mercredi, les épreuves sportives ont été lancées aux environs de 7h du matin en présence des autorités administratives et militaires de Kindia. Ce sont 166 candidats, dont 30 filles, qui ont été présélectionnés. Au total, 14 candidats, dont 2 filles, ont été victimes de malaise, sans que leur vie ne soit en danger.

Mais, pendant la course, deux présumés fraudeurs, Mamadouba Camara et Fodé Sylla, ont été pris en flagrant délit de fraude. Selon le lieutenant Mohamed Condé, l’officier chargé des opérations de recrutement dans l’armée dans la préfecture de Kindia, « nous sommes avec deux éléments du 2ème groupe des concurrents pour la journée d’aujourd’hui. Le 1er groupe, de 1001 à 1500, ils ont couru sans problème. Maintenant, les deux là, c’est le deuxième groupe, de 1500 à 2000. J’ai changé de stratégie. Au départ, j’ai donné deux tickets à chaque candidat. J’ai dis aux concurrents que les deux tickets sont à conserver jusqu’à l’arrivée, et ceux qui recevront le troisième ticket, seront les heureux gagnants. Ce dernier (Mamadouba Camara, ndlr) qu’est ce qu’il a fait ? Oubliant qu’il est avec des experts en la matière, il vient et il s’infiltre dans le groupe, n’ayant aucun ticket au départ. Demandez lui où sont les deux tickets que je lui ai donné ».

Le premier candidat, présumé fraudeur, Mamadouba Camara, a expliqué ce s’est passé : « je suis venu jusqu’ici. C’est vrai, ils m’ont donné un ticket de départ, mais je l’ai perdu en cours de course. J’ai voulu me retourner, mais les amis m’ont dit que si je me retourne, ce sera fini ».

Pour sa part, Fodé Sylla, deuxième présumé fraudeur, a reconnu les faits tout en accusant son beau frère de l’avoir trompé. « Moi, c’est mon beau qui a voulu m’aider. Il m’a donné un numéro. Je lui ai dit de me remettre mes dossiers. Il m’a dit qu’il a déposé les papiers. Avant que je ne parte chercher mes numéros, il m’a donné un numéro. Le vendredi, je suis parti chercher mon PV et le PV qu’il m’a donné, j’ai vu le numéro d’un autre candidat. Il m’a toujours exhorté de courir sur ce numéro. Donc, aujourd’hui, je suis venu à la 53ème position. Mais, le numéro que je détenais était pour une autre personne », a dit le mis en cause.

Selon des sources proches du dossier, les deux jeunes hommes sont dans les locaux de la gendarmerie pour des fins d’enquête.

De Kindia, Amadou Baïlo Batouala Diallo pour Guineematin.com

Tel : 628516796

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin