Le chauffeur de taxi Mamadouba Camara et le conducteur de taxi moto Mamadou Dian Bah ont comparu hier, mercredi 10 avril 2019, devant le tribunal correctionnel de Dixinn. Chacun d’eux s’est constitué partie civile en portant plainte contre l’autre. A l’issue des débats, le procureur a requis un an d’emprisonnement assorti de sursis contre chacun d’eux, a constaté Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Les deux jeunes se sont battus récemment à Sonfonia, et chacun a blessé l’autre. Après la bagarre, Mamadou Dian Bah a porté plainte contre Mamadouba Camara. Ce dernier a été arrêté et placé sous mandat de dépôt le 02 avril 2019, pour coups et blessures volontaires, violence et voies de faits. Le lendemain, Mamadouba Camara aussi a engagé une plainte contre le premier plaignant. Mamadou Dian Bah a été également arrêté et placé sous mandat le 03 avril 2019.

Les deux ont comparu ce mercredi, 10 avril devant le tribunal correctionnel de Dixinn pour être jugés. A la barre, chacun a donné sa version des faits. « Je revenais de la Cimenterie sur ma moto. Je suis venu jusqu’à Sonfonia, mon carburant est fini. J’ai garé la moto pour aller chercher de l’essence au marché noir. C’est ainsi que Mamadouba Camara est venu dans son taxi, le pneu de son véhicule a touché mon pied et j’ai tapé la voiture. Il est sorti immédiatement en m’insultant.

Dès qu’il m’a insulté, j’ai répondu. Et il est descendu pour venir saisir mon cou. Il m’a donné un coup violent au niveau de la bouche, et moi aussi je lui ai donné un coup à la figure. Chacun de nous s’est blessé. C’est ainsi qu’il est allé chercher un couteau qu’il gardait dans son taxi, pour venir me poignarder au niveau de la poitrine. Il a été aussitôt arrêté et conduit à la gendarmerie de Sonfonia », a expliqué le premier plaignant, Mamadaou Dian Bah.

Quant à Mamadouba Camara, il dit que c’est Mamadou Dian Bah qui détenait le couteau et que c’est dernier qui l’a blessé en première position. « C’est lorsqu’il m’a blessé avec le couteau, que j’ai repris le couteau dans ses mains pour me venger. Et, il a été le premier à me donner un coup à la figure », a assuré Mamadouba Camara. Chacun d’eux a ajouté avoir dépensé plus d’un million de francs guinéens pour se soigner.

Après les débats, la procureure, Mafila Keïta, a demandé au tribunal de retenir tous les deux dans les liens de la culpabilité pour coups et blessures volontaires, violences et voies de faits, tout en les condamnant à un an d’emprisonnement avec sursis chacun.

Le tribunal a mis l’affaire en délibéré pour décision être rendue le mercredi 17 avril 2019. En attendant, les deux jeunes qui sont à la fois plaignant et prévenu restent en prison.

Saidou Hady Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 620 589 527/654 416 922

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin