Comme annoncé précédemment, la Guinée connaitra aujourd’hui ses adversaires lors des phases finales de la CAN 2019. Ça sera à l’issue du tirage au sort prévue ce vendredi, à 18 heures, au Caire. A quelques heures seulement de ce tirage, un reporter de Guineematin.com a rencontré quelques acteurs du monde footballistique, à Conakry, pour parler de leurs attentes.

Youssouf Sylla

Entraîneur d’un club informel à Conakry, Youssouf Sylla attend impatiemment les résultats de ce tirage. Le jeune homme reste toutefois confiant que le Syli est en mesure d’affronter toutes les équipes qualifiées. « Actuellement, j’ai confiance à notre équipe nationale et j’ai confiance à la valeur individuelle et collective de nos joueurs. C’est pourquoi, je dirais qu’on peut affronter n’importe quelle autre équipe », a dit le sportif, rencontré au stade de Bonfi.

Pour lui, s’il y a une équipe de laquelle la Guinée devrait se méfier, c’est bien l’Egypte, pays hôte de la compétition. Mais, ce jeune entraîneur estime que si les joueurs guinées se donnent à fond, le Syli national pourrait revenir avec le trophée. « S’ils jouent, s’ils mouillent vraiment le maillot pour défendre notre pays, ils ont 70% de chance de remporter le trophée ».

Aziz Baldé

De son côté, le caporal-chef, Abdoul Aziz Baldé, entraîneur de l’équipe des conservateurs de la nature de Guinée, que nous avons trouvé au stade annexe du 28 septembre de Conakry, estime que la Guinée devrait se méfier des pays comme l’Égypte, la Tunisie, le Cameroun ou le Sénégal, tous des adversaires possibles du Syli au premier tour.

Soroma Nioké

De son côté, l’adjudant-chef Soroma Nioké, directeur technique de l’équipe du corps des conservateurs de la nature, voit Sénégal, le Nigeria, l’Egypte ou encore le Maroc comme étant des équipes à craindre. Mais pour lui, la Guinée ne doit chercher à éviter aucune équipe. « Pour remporter cette coupe, il faut battre toutes les équipes », a-t-il laissé entendre.

Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin