Une jeune fille a été victime d’un viol collectif dans la nuit du samedi au dimanche 14 avril 2019, à Labé. La victime rentrait d’un concert lorsqu’elle a été arrêtée et violée par un groupe de jeunes, rapporte un correspondant de Guineematin.com basé à Labé.

Selon un parent de la victime, la fille rentrait du concert du groupe Instinct Killers avec son petit ami, lorsqu’ils ont été arrêtés par un groupe de jeunes, aux environs de 3 heures du matin. Après une bagarre entre les deux camps, le jeune s’est enfui, laissant sa petite amie dans les mains des agresseurs. Ces derniers ont profité donc pour violer la fille.

« Ma petite sœur a quitté la maison avec un jeune de Maléyah avec lequel elle sortait. C’est le jeune même qui est parti la chercher à la maison pour qu’ils partent assister au concert d’Instinct Killers qui devait se tenir au stade régional. A leur retour, ils ont été arrêtés par un groupe de jeunes. Ces derniers ont retiré leurs téléphones portables et ils ont voulu s’emparer de la moto du jeune avec lequel la fille sortait.

C’est ainsi qu’une bagarre a opposé les deux groupes. Quand le jeune a réussi à récupérer sa moto, il a pris la poudre d’escampette sans se soucier du sort de sa petite amie. Se retrouvant seule dans les mains des bandits, la jeune fille a été agressée sexuellement par le groupe. Ce sont ces cris qui ont alerté d’autres jeunes qui sont venus la secourir. Mais, elle avait déjà subi le viol », a-t-il expliqué, sous anonymat.

A l’hôpital régional de Labé où la victime a été reçue après son agression, personne n’a voulu répondre à nos questions sur le sujet. On apprend quand même que la fille est rentrée chez elle, et son frère annonce une plainte contre son petit ami qui l’a abandonnée dans les mains de ses violeurs.

De Labé, Alpha Boubacar Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin