Lansana Komara, ministre de l’Enseignement Technique de la Formation Professionnelle, de l’Emploi et du Travail

Les membres du gouvernement continuent de défiler devant la presse pour parler des acquis du régime du président Alpha Condé. Ce lundi, 15 avril 2019, c’est le ministre de l’Enseignement Technique de la Formation Professionnelle, de l’Emploi et du Travail qui est passé devant les médias pour cette conférence de presse hebdomadaire. Lansana Komara a mis l’occasion à profit pour vanter les actions réalisées par ce département de 2010 à nos jours avant d’annoncer les perspectives, rapporte un journaliste de Guineematin.com qui était sur place.

Dans son intervention, Lansana Komara a commencé par dire qu’avant l’arrivée au pouvoir du professeur Alpha Condé, le ministère de l’Enseignement Technique de la Formation Professionnelle, de l’Emploi et du Travail avait une image loin d’être reluisante. Cela, poursuit-t-il, à cause « d’une instabilité institutionnelle et politique marquée par un profond déficit démocratique et une situation économique difficile. (…) Il convient de rappeler qu’avant 2010, les institutions d’ETFP en Guinée étaient au nombre de 94, dont 44 privées pour 47 programmes de formation regroupés en 13 filières, avec un effectif de 23.260 dont 10.952 filles ».

A l’avènement du professeur Alpha Condé au pouvoir, des acquis énormes ont été obtenu dans ce secteur, explique le ministre de l’Enseignement Technique de la Formation Professionnelle, de l’Emploi et du Travail. « C’est ce qui a permis au dispositif de formation de l’ETFP-ET de compter aujourd’hui, 176 institutions de formation reparties entre le public (57) et le privé (119) et qui développent 70 filières dans 46 corps de métiers pour les secteurs primaire, secondaire et tertiaire, pour un effectif de 38 047 en 2017. De nos jours, cet effectif est de l’ordre de 50 000 apprenants.

Sur les 8 prévues, quatre Ecoles Régionales des Arts et Métiers (ERAM) 4 sont déjà réalisées (celles de N’zérékoré, Boké, Labé et de Siguiri). Un appel d’offre international pour les équipements a été lancé le 09 septembre 2018. Ce qui devrait permettre l’ouverture de ces institutions à la prochaine rentrée scolaire. Pour deux autres ERAM, celles de Coyah et de Dabola, les travaux ont démarré et sont déjà à 45% de réalisation », a-t-il dit.

Dans le volet Travail, Lansana Komara souligne aussi des progrès salutaires, citant par exemple l’application rigoureuse par les cadres du département, de la législation du travail et des lois sociales. « L’inspection générale du travail a réalisé le contrôle de la conformité des lieux du travail aux normes du travail dans 2.363 entreprises privées et mixtes, et dans ce cadre, sanctionné 28 entreprises défaillantes et installé 23 comités santé et sécurité au travail. Dans son rôle de conciliation, elle a pu gérer et régler 139 préavis de grèves, tous sanctionnés par des protocoles d’accord, 1397 conflits de travail entièrement réglés. (…)

Au niveau de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale, huit cent vingt-cinq (825) employeurs ont été immatriculés et onze mille huit cent soixante-dix-huit (11 878) nouvelles immatriculations d’employés enregistrées en 2018. Pendant que les travaux de construction de l’hôpital de standing international, à Gbessia sont en voie de finition, la CNSS vient de mettre en fonction l’imagerie médicale par résonnance magnétique dans son Centre Médical de Diagnostic », s’est-il réjoui.

En plus de ces nombreux acquis, explique Lansana Komra, le ministère de l’Enseignement Technique de la Formation Professionnelle de l’Emploi et du Travail envisage pour l’année 2019, « la recherche de financement pour compléter la construction / équipement des huit (8) écoles régionales des arts et métiers, la mise en œuvre du projet de construction de huit (8) Ecoles Régionales de la Santé à Conakry et dans les capitales régionales. Ce projet est précédé par la relance des infirmeries dans les établissements d’ETFP. Le lancement des travaux d’élaboration de la stratégie nationale de la formation agricole et rurale en partenariat avec l’AFD à travers le C2D », a-t-il entre autres cité.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin