Une mineure, âgée de moins de 14 ans, a été abusée sexuellement par un jeune homme d’une trentaine d’années au secteur Kokoma, au quartier Sonfonia Gare, dans la commune de Ratoma. Le jeune homme aurait attiré sa proie à son domicile avant de la violer, a appris sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Les faits ont eu lieu dans la nuit du mardi, 09 avril 2019, mais ne se sont ébruités que ce weekend. Selon nos informations, c’est aux environs de 22 heures que le jeune homme, qui se fait appeler Freeman, s’est servi d’un appât pour amener la jeune fille dans sa chambre avant de la violer.

Interrogée par notre reporter, ce lundi 15 avril 2019, la victime a expliqué ce qui s’est passé. « Ça s’est passé dans la nuit du mardi à 22 heures. Lorsque je suis partie au niveau des rails de Fria pour voir ma copine, il est venu me dire d’aller avec lui à son domicile, qu’il va me donner ce qu’il m’a acheté. Après, je lui ai demandé comment il peut acheter quelque chose pour moi sans me dire. Il m’a répondu que c’est en allant chez lui qu’il va me le dire. Je l’ai suivi, on est allé. Dès qu’on est entré, il a fermé la porte. Je lui ai demandé pourquoi il a fermé la porte. Il m’a dit d’attendre. Aussitôt, il est tombé sur moi et m’a pris la gorge. Quand il a fini, il est sorti pour me laisser dedans. Ensuite, il a fermé la porte sur moi. Avant ça, je le connaissais. J’ai été deux fois chez ma copine qui habite avec lui. Mais lui, il n’y avait aucune relation entre lui et moi », a expliqué la mineure, dont l’âge varie entre douze et treize ans.

De son côté, la maman de la victime ne cache son étonnement, d’autant plus que le présumé violeur est une connaissance de la famille. « Le jeune homme venait souvent ici. On s’était beaucoup familiarisé. Parfois, je le laissais même avec ce je vends ici ».

Après l’acte, la fille a été envoyée à l’hôpital Ignace Deen pour un contrôle médical. Selon sa maman, les médecins ont confirmé le viol.

Au commissariat urbain de police de Sonfonia, où est détenu le présumé violeur, le commissaire Amara Sidibé confirme avoir été saisi par la famille de la victime qui a porté plainte. « J’ai reçu ici la famille de la victime et le présumé violeur, accompagné de policiers. Le présumé, Freeman, est là. J’ai demandé à ce que le dossier soit constitué pour le déféré à la maison centrale », a dit le commissaire Sidibé.

Aux dernières nouvelles, la famille de la victime et celle du présumé violeur seraient en négociation pour un éventuel arrangement à l’amiable.

Mamadou Bhoye Laafa Sow pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin