Comme annoncé précédemment, le coût du pèlerinage a connu une hausse cette année encore pour les fidèles musulmans guinéens. Il est passé de 41 millions 300 mille francs l’an dernier à 43 millions cette année. Ce tarif a été annoncé dans la soirée d’hier, lundi 15 avril 2019, par le secrétariat général des affaires religieuses. Comment les citoyens ont-t-ils accueilli cette décision des autorités religieuses du pays ? Un reporter de Guineematin.com a posé la question à certains habitants de Conakry, nous vous livrons ci-dessous leurs réactions.

Décryptage :

Mamadou Lamarana DIALLO

Mamadou Lamarana DIALLO, commerçant au marché Koloma : pour moi, ce prix n’est pas normal. Les temps sont durs, et les autorités devaient tenir compte de cela. Mais, je pense que de toutes les façons, ceux qui ont les moyens iront faire le pèlerinage. Le plus important maintenant, c’est l’organisation. On sait qu’en la matière, la Guinée est le plus mauvais pays de la sous-région. Dans les autres pays, quand tu payes le montant demandé et tu es inscrit, c’est fini. Tu vas bien voyager, tu seras bien logé et tu pourras faire le pèlerinage puis rentrer dans des bonnes conditions.

Mais chez nous, c’est tout le contraire. Il y a certains qui quittent le village, ils viennent passer des mois à Conakry et ils n’arrivent finalement pas à voyager. Cela, à cause de la mauvaise organisation. Avec tout ça, ils se permettent aussi d’augmenter le tarif. Moi, si je vais aller à la Mecque, j’irai au Sénégal ou au Mali voire la Sierra Leone. Je m’inscris là-bas et je voyage à partir de là-bas. Parce que chez eux, c’est mieux.

Lamine Camara

Lamine Camara, enseignant : moi je trouve ce prix normal par ce qu’il n’y a qu’une différence d’ 1.700.000 francs je pense par rapport à l’année passée. Et je pense que les gens iront à la Mecque massivement. Ceux qui n’ont pas les moyens de le faire, vont rester. L’essentiel, ils n’ont qu’à bien organiser les choses pour éviter des problèmes comme ceux enregistrés au cours des années précédentes. Mais, pour ce qui est du tarif, même si ça va choquer certains, moi je trouve vraiment ce prix normal, sans démagogie.

Mouctar DIALLO

Alpha Mouctar DIALLO, agent commercial : je trouve ce tarif exorbitant. Compte tenu de la situation économique du pays, vraiment ça c’est trop pour nous. L’année passée, c’était 41 300 000 francs, ils ont augmenté 1 700 000 cette année. Vraiment, je trouve ça anormal. Chaque année, ils nous disent qu’ils ont pris de nouvelles dispositions dans l’organisation, mais les pèlerins se retrouvent toujours avec les mêmes problèmes. C’est vraiment regrettable !

Lanciné Traoré

Lanciné Traoré, prestataire et photographe : je trouve ce tarif raisonnable. Parce que le monde avance et les choses deviennent de plus en plus chères en Guinée. Chaque année, le coût du pèlerinage augmente en Guinée, ça c’est clair. Mais, même sur le marché les choses sont chères. Le gouvernement doit voir quand même qu’est-ce qu’il faut faire pour équilibrer les choses.

Abdourahmane DIALLO

Abdourahmane DIALLO, commerçant : moi je pense que le gouvernement a trop augmenté le frais du pèlerinage cette année. Au moins, une augmentation de 500 000 francs serait un peu compréhensible. Mais une telle augmentation, c’est dommage à mon avis. Ce qui me fait le plus mal, c’est que non seulement le pèlerinage est cher mais aussi nos pèlerins souffrent beaucoup. Ils n’ont qu’à trouver une autre solution pour faciliter le hajj aux Guinéens.

Propos recueillis par Mohamed DORE Pour Guineematin.com

Tel : (00224) 622 07 93 59

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin