L’Amicale Kindia pour l’Entraide de la Solidarité (AKES) compte venir au secours de nombreux malades n’ayant pas les moyens de se faire consulter. Cette structure de ressortissants de cette préfecture vivant à Conakry, en collaboration avec l’ordre national des médecins de Guinée, organise une journée de consultation en faveur de ces personnes, le 1er mai prochain à Kindia. Pour la réussite de cette activité, l’AKES a rencontré les élus locaux pour échanger autour de la question, rapporte le correspondant de Guineematin.com sur place.

Ibrahima 2 Barry

Les 33 chefs de quartiers de la ville de Kindia ont pris part à cette rencontre qui s’est tenue dans la salle de délibération de la mairie de la commune urbaine. « C’est une activité liée à l’atteinte de nos objectifs que nous sommes en train de préparer. Selon les statuts de l’AKES, l’une de nos prérogatives, c’est de venir en aide à la population de Kindia. C’est pourquoi, en association avec l’ordre des médecins dont certains membres sont des ressortissants de Kindia, nous nous sommes dit qu’il faut venir pour une journée de consultation gratuite à Kindia. Cette activité qui va commencer donc à partir du 1er mai prochain », a annoncé Ibrahima 2 Barry, secrétaire à la communication de l’AKES.

Parlant de la rencontre avec les élus locaux de la ville de Kindia, Dr Moustapha Sylla, pharmacien au laboratoire central de Biologie médical de l’hôpital national Donka, explique que c’est pour parler concrètement de comment l’activité va se dérouler. « Nous avons cherché à rencontrer les chefs de quartiers qui connaissent effectivement ces personnes démunies dans leurs territoires géopolitiques. Parce que notre cible, c’est 300 personnes. Et, ce sont des malades déjà connus avec certaines pathologies. Ce n’est pas un dépistage que nous faisons, c’est une consultation de ces malades. Après la consultation, il y aura un don de médicaments qu’on va faire en faveur de ces malades », a-t-il indiqué.

Dr Moustapha Sylla

Dr  Moustapha Sylla en a profité en a profité pour parler des d’intervention ciblés par l’AKES et son partenaire : « nous avons choisi la diabétologie, la cardiologie, la neurologie et la médecine générale avec d’éminents Professeurs dans ces différentes structures sanitaires. La diabéto par exemple, c’est le médecin chef du service diabétologie, Professeur Naby Baldé. En cardiologie, c’est le Professeur Dadhi Baldé. En neurologie, c’est le Professeur Abas et Docteur Laho qui est d’ailleurs de notre association. En médecine interne, nous avons le président de conseil de l’ordre qui est l’un des initiateurs, Professeur Hassane Bah, médecin légiste qui est effectivement membre de l’organisation ».

Alsény Sylla

Après les échanges avec les membres de l’AKES, les élus locaux de Kindia ont vivement appréciée cette initiative, avant de promettre leur implication effective pour sa réussite. « Nous remercions très sincèrement les organisateurs de cette rencontre qui ont bien voulu penser à Kindia, à leur préfecture natale. Surtout pour venir en aide aux personnes diminues. En tant que représentant des citoyens, on nous a demandé, à travers des fiches, de recenser surtout des personnes pauvres, démunies, pour pouvoir les soigner. Il est demandé à chaque chef de quartier de fournir une liste de 9 personnes malades, démunies qui doivent se présenter le jour de la consultation. Nous allons immédiatement nous mettre à la tâche pour faire ce travail comme il se doit », a promis Alsény Sylla, chef du quartier Gare.

A noter que cette consultation gratuite, prévue le 1er mai 2019, aura lieu au centre de santé de Manquepas, dans la commune urbaine de Kindia.

De Kindia, Amadou Baïlo Batouala Diallo pour Guineematin.com

Tel. 628516796

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin