Le sous-préfet de Kolaboui, localité minière située à une vingtaine de kilomètres de la ville de Boké, en a marre des remous sociaux, enregistrés souvent dans la localité. C’est pourquoi, Mamadouba Yakha Camara sollicite le déploiement d’agents de sécurité en nombre suffisant et bien équipés, afin de « restaurer l’autorité de l’Etat » dans la commune rurale. Il l’a dit à l’occasion d’un entretien avec le correspondant de Guineematin.com à Boké.

En raison de l’activité minière intense sur place, la sous-préfecture de Kolaboui attire du grand monde. Aujourd’hui, la localité est surpeuplée, et elle fait face à des remous sociaux devenus récurrents et qui entraînent parfois des dégâts matériels. Face à cette situation, le sous-préfet de la localité, Mamadouba Yakha Camara, pointe du doigt le faible nombre d’agents de sécurité déployés sur place et leur sous-équipement.

« On a ici un commissariat de police urbain, on a aussi une brigade territoriale de la gendarmerie mobile. Mais, il n’y a pas d’agents et il n’y a pas non plus d’équipements. Au commissariat, je ne pense pas qu’ils dépassent 6 personnes et ils ne sont pas équipés. La gendarmerie également, ils ne dépassent pas 6 et ils n’ont pas aussi d’équipements. Ces agents ne peuvent pas canaliser une foule hostile », a indiqué le sous-préfet.

C’est pourquoi, Mamadouba Yakha Camara invite les autorités compétentes à revoir au plus vite cette situation. « Il faut que l’autorité de l’Etat soit restauré à Kolaboui, il faut qu’on fasse comprendre aux gens qu’il y a l’Etat, qu’il y a des autorités ici. Qu’on leur fasse comprendre que quand ils ont besoin de quelque chose, ils ne doivent pas agir bêtement. Et pour cela, nous avons besoin d’agents de sécurité en nombre suffisant et bien équipés », a dit l’autorité sous-préfectorale.

A rappeler que la dernière manifestation en date à Kolaboui a eu lieu la semaine dernière. De nombreux jeunes de la localité étaient sortis barrer la route pour, disent-ils, protester contre les délestages électriques.

De Boké, Abdourahmane N’Diaré Diallo pour Guineematin.com

Tel. 628 98 49 38

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin