Le président Alpha Condé a procédé, ce mercredi 17 avril 2019, à l’ouverture officielle de la troisième édition du Forum de l’Etudiant Guinéen (FEG). A cette occasion, le chef de l’Etat guinéen a appelé, au cas échéant, à une « orientation autoritaire » des bacheliers, rapporte un journaliste de Guineematin.com qui était sur place.

La cérémonie d’ouverture officielle de ce forum a réuni, au Palais du peuple de Conakry, des responsables des institutions d’enseignement supérieur publiques et privées du pays, des membres du gouvernement, des ambassadeurs ainsi que de nombreux élèves et étudiants.

Abdoulaye Yéro Baldé

Une occasion mise à profit par Abdoulaye Yéro Baldé, ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, pour rappeler la genèse de cet événement. « L’idée du Forum de l’Etudiant Guinéen émane d’un constat simple : nos élèves et étudiants ont très souvent des difficultés à s’orienter dans les institutions d’enseignement supérieur, technique et professionnel, une fois le Bac obtenu. C’est pourquoi, les ministères en charge du système éducatif de notre pays ont conjointement porté cette initiative. Le Forum de l’Etudiant Guinéen est un donc un espace unique, une plateforme destinée à fournir aux futurs bacheliers et étudiants guinéens, plus d’informations sur les programmes de formation, les conditions d’orientation, les cursus, les filières porteuses, les diplômes et les débouchés en termes d’emploi et d’auto-emploi. Le Forum s’inscrit donc dans le cadre de la qualification, de la formation des élèves et étudiants guinéens dans un monde ouvert et en perpétuel mutation », a-t-il dit.

Le ministre a, ensuite, annoncé le programme de cette troisième édition. « Vous aurez cette année, en plus des traditionnels panels, ateliers de formation, prestations scéniques pour ne citer que ceux-là, de Masters Class dont l’un sera animé, avec sa permission, par le monsieur le président de la République. Au cours de ce Master Class en présence de 150 à 200 élèves et étudiants, dont certains sont venus de l’intérieur du pays, il parlera de son parcours et leur prodiguera des conseils. C’est dans ce cadre que nous avons invité également, l’honorable Charles Fall (député américain) dont les parents sont d’origine guinéenne. Nous souhaitons qu’il partage avec les élèves et étudiants son parcours très particulier. En plus du concours de Mathématiques entre lycées et universités, le concours d’éloquence entre les établissements d’enseignement secondaire des cinq communes de la capitale, les ateliers de codage dans le domaine informatique et la remise du prix de l’excellence aux filles, femmes qui excellent dans le domaine des sciences et la technologie, dans l’ingénierie et les mathématiques, seront les nouveautés dans ce forum », a fait savoir Abdoulaye Yéro Baldé.

Djalikatou Diallo

Représentant les élèves et étudiants de la République de Guinée à cette cérémonie, Djalikatou Diallo, élève en classe de 11ème année Sciences Mathématiques au lycée des Jeunes Filles, a formulé des doléances à l’endroit du président de la République. Il s’agit entre autres de : « l’amélioration des conditions de vie et d’étude des étudiants, la création de bibliothèques modernes nous permettant de faire des recherches à caractère scientifique, l’octroi des bourses d’étude aux meilleurs sortants de chaque université pour la poursuite de leurs études en Master et la formation continue de nos formateurs ».

Prenant la parole, le président Alpha Condé a salué le thème de ce forum qui est « Choisir sa filière ». Pour le chef de l’Etat guinéen, il est très important d’éclairer la lanterne des étudiants sur la question, et au cas échéant, les obliger à choisir des filières qui correspondent à leur profil.

« L’Etat doit prendre la responsabilité d’accompagner les élèves sortis du secondaire pour leur orientation. C’est très bien ce que vous faites, de les informer sur les différentes possibilités. Cette action pédagogique est extrêmement importante. Mais aussi, il y a une deuxième action pédagogique, c’est de rencontrer des étudiants, leur expliquer en fonction de leurs capacités dans telle ou telle matière, quel est leur intérêt.C’est-à-dire, s’ils sont très forts en physique ou autre, vous pouvez leur dire d’aller dans tel secteur. Il y a une troisième phase qui est de la responsabilité de l’Etat. Lorsque l’action pédagogique ne réussit pas, l’Etat doit prendre la responsabilité d’une orientation autoritaire. C’est-à-dire, orienter de façon autoritaire dans tel secteur parce que c’est ce qui correspond à leur profil. Ça, il faut que le gouvernement ait le courage de le faire. Ça ne plaira pas aux étudiants mais c’est notre devoir de le faire », a lancé Alpha Condé.

Siba Guilavogui pour Guineematin.com

Tél. : 620 21 39 77/ 662 73 05 31

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin