Elhadj Safioulaye Bah, préfet de Labé

Aucun civil ne doit désormais porter des habits en treillis dans la préfecture de Labé. Ainsi en a décidé le préfet, Elhadj Safioulaye Bah. Il l’a annoncé au cours d’une rencontre qui a mobilisé les forces de défense et de sécurité de Labé, ce jeudi 18 avril 2019, rapporte un correspondant de Guineematin.com qui était sur place.

Le préfet justifie sa décision par le souci de renforcer la sécurité des citoyens et leurs biens. « Quel que soit l’effort des forces de défense et de sécurité, si toutefois les citoyens n’adhèrent pas, ça ne sera pas facile d’assurer la sécurité de tout le monde. Chaque catégorie des services de l’ordre a sa tenue, et les citoyens aussi ont leurs tenues. Je ne sais pas si c’est parce que les forces de l’ordre souffrent d’autorité dans leur domaine qu’ils laissent passer les citoyens qui portent des tenues camouflées. Ce qui n’est pas normal.

C’est pourquoi, nous avons instruit les forces de défense et de sécurité d’organiser des rafles et de ramasser tous ceux qui vendraient des tenues militaires ou qui en porteraient. Cela permettra de faire la distinction entre les militaires et les civils. Car, ne peut porter une tenue que celui qui en a le droit », a dit le préfet de Labé, Elhadj Safioulaye Bah.

De Labé, Alpha Boubacar Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin