« Je vous parle de 103 jeunes enterrés au cimetière de Bambéto, tués par la gouvernance de monsieur Alpha Condé et pour lesquels il n’y a pas eu de justice, il n’y a pas eu de compassion. Sur les 103 jeunes, 82 sont ressortissants de Pita. Parmi les 82, vous avez 23 qui sont de Gongoré, 18 de Maci, 27 de Bantiguel, 8 de Bourouwal Tappé, 2 de Timbi-Madina, 2 de Timbi-Tounni, 1 de Ninguélandé et 1 de Sangaréah. Et vous avez quelqu’un qui est considéré comme ressortissant de Pita, de Maci qui vient à Pita, organiser un tournoi de remerciement de monsieur Alpha Condé parce qu’il a tué 82 jeunes de Pita, parce que les maisons des gens de Pita sont cassées à Bambéto. Pita est où ? Pita a perdu sa valeur ! Où est le Pita qu’on a connu ? »…

Prenant la parole au cours de leur meeting de son parti hier, mercredi 17 avril 2019, à Pita, le vice-président de l’UFDG, Honorable Dr Fodé Oussou Fofana, président du groupe parlementaire Libéraux-Démocrates, a exprimé toute sa colère contre le ministre de la Jeunesse et de l’Emploi Jeune, Mouctar Diallo qui a eu l’initiative d’organiser un tournoi de reconnaissance du Fouta au président Alpha Condé, au lendemain de la destruction des maisons d’habitation des citoyens ressortissants de sa préfecture natale, rapporte un correspondant de Guineematin.com en Moyenne Guinée.

Le président du groupe parlementaire des Libéraux-Démocrates, honorable Dr Fodé Oussou Fofana a commencé son intervention au siège de la fédération UFDG de Pita par demander aux responsables et militants du parti massivement mobilisés en provenance de toutes les communes rurales de la préfecture d’observer une minute de silence à la mémoire des militants de l’opposition morts et enterrés au cimetière de Bambéto, dans la commune de Ratoma à Conakry.

« Je vous parle de 103 jeunes enterrés au cimetière de Bambéto, tués par la gouvernance de monsieur Alpha Condé et pour lesquels il n’y a pas eu de justice, il n’y a pas eu de compassion. Sur les 103 jeunes, 82 sont ressortissants de Pita. Parmi les 82, vous avez 23 qui sont de Gongoré, 18 de Maci, 27 de Bantiguel, 8 de Bourouwal Tappé, 2 de Timbi-Madina, 2 de Timbi-Tounni, 1 de Ninguélandé et 1 de Sangaréah. Et vous avez quelqu’un qui est considéré comme ressortissant de Pita, de Maci qui vient à Pita, organiser un tournoi de remerciement de monsieur Alpha Condé parce qu’il a tué 82 jeunes de Pita, parce que les maisons des gens de Pita sont cassées à Bambéto. Pita est où ? Pita a perdu sa valeur ! Où est le Pita qu’on a connu ? » a-t-il interrogé.

Après cette série d’interrogations, le vice-président de l’UFDG a demandé pourquoi les populations locales ont-elles accepté une telle initiative.

« Comment vous pouvez accepter qu’on casse les maisons des gens de Bambéto, qu’un enfant de Pita vienne à Pita faire ce qu’il veut en amenant des gens de Conakry. Il veut justifier les 3 milliards que monsieur Alpha Condé lui a donnés. Il veut aller démontrer à monsieur Alpha Condé que Pita est reconnaissant de monsieur Alpha Condé. Comme pour dire que tu as bien fait de tuer parce que les gens que tu as tués ne méritent pas de vivre. On peut tuer les gens de Pita, venir organiser un match de football et être accompagné par les citoyens de la préfecture. Où est Pita ? Il n’y a eu personne pour lui dire qu’il ne peut pas organiser un match de football en reconnaissance à monsieur Alpha Condé qui a tué les enfants de Pita et qui a cassé les maisons des gens de Bambéto-cosa », s’est étonné l’opposant.

Pour Dr Fodé Oussou Fofana, ce que le ministre Mouctar Diallo a fait à Pita, personne ne peut le faire dans les autres régions et préfectures de la Guinée.

« Ce que Mouctar a fait à Pita, on ne peut pas le faire ni à Mamou, ni à Labé, ni à Siguiri et ni à Tougué. C’est de l’humiliation pour Pita. C’est de la provocation. S’il a besoin des 3 milliards, qu’il prenne 3 milliards de monsieur Alpha Condé, parce qu’il peut manger. On n’a pas besoin de démontrer que quand une élection est organisée ici c’est l’UFDG qui gagne. Monsieur Alpha Condé n’a jamais gagné ici. C’est de la provocation » a-t-il inisisté.

De Pita, Idrissa Sampiring Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 622 269 551 & 657 269 551 & 660 901 334

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin