Les sentences commencent à tomber au tribunal criminel de Macenta. Poursuivi pour viol sur une mineure de 9 ans, Mamadou Saidou Diallo, cordonnier de son état, a été reconnu coupable et condamné à 10 ans de réclusion criminelle à temps, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé en Guinée forestière.

A l’ouverture de son procès, Mamadou Saidou Diallo a reconnu les faits pour lesquels il est poursuivi, même s’il soutient qu’il n’y pas eu pénétration. « Ce jour, comme d’habitude, la fille et ses camarades venaient s’amuser et regarder la télé dans mon atelier. Et, quand elle est arrivée, je l’ai approchée pour m’amuser avec elle. Ensuite, je l’ai envoyé dans un coin de l’atelier, je l’ai déshabillée, moi aussi je me suis déshabillé et je me suis couché sur elle. Mais, ce jour-là, je ne l’ai pas pénétrée sexuellement puisqu’elle avait sa virginité. Et, quand j’ai remarqué ça, j’ai renoncé, je me suis rhabillé et je l’ai laissée partir », a déclaré l’accusé.

Dans ses propos, le Procureur Abdoulaye Babady Camara a rappelé les faits avant de requérir une peine de 15 ans de réclusion criminelle. « C’est au courant de l’année 2018 que monsieur Mamadou Saidou Diallo a commis les faits qui sont soumis à l’analyse de votre tribunal. Mamadou Saidou Diallo, cordonnier de son état, a un atelier sis au quartier Boa, à Macenta. Les enfants viennent souvent pour s’amuser auprès de lui. En ce même endroit, il y a un poste téléviseur. Ce jour, comme d’habitude, la fillette et ses amies sont venues à l’atelier. Mamadou Saidou a attiré la fillette de 9 ans vers lui. Il l’a fait rentrer à un endroit isolé où il a ôté ses habits. Puis, il a enlevé ses propres habits avant de la pénétrer sexuellement. Après son acte, il l’a menacée, lui interdisant de raconter ce qu’elle venait de subir. La fillette est restée avec un silence de cimetière, avec les traces et les conséquences qui y en découlent. Sa mère adoptive n’a jamais su ça. Ce n’est que trois mois plus tard que les voisins de la mère adoptive de la victime et elle-même ont constaté les odeurs qui se dégageaient des parties intimes de la fillette. Le commissariat a été saisi. C’est là que la fillette a déclaré le nom de Mamadou Saidou Diallo. Il a été aussitôt interpellé. Au cours de son audition, il a expliqué clairement les circonstances dans lesquelles il a commis le viol. C’est pourquoi, je requiers qu’il vous plaise de condamner Mamadou Saidou Diallo à 15 ans de réclusion criminelle ».

De son côté, l’avocat de la défense va demander au tribunal d’être clément vis-à-vis de son client. Selon lui, Mamadou Saidou Diallo est père de 4 enfants qui vivent auprès de leur mère au Sénégal. Ces enfants ont le droit d’avoir l’éducation de leur père car, poursuit l’avocat, vouloir le condamner à 15 ans de prison ferme pourrait compliquer l’éducation de ses enfants.

Dans sa délibération, le tribunal a déclaré l’accusé coupable des faits de viol et l’a condamné à 10 ans de réclusion criminelle à temps.

De N’zérékoré, Foromo Gbouo Lamah pour Guineematin.com

Tél : (00224) 620 16 68 16/666 89 08 77

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin