Un centre de transit, d’écoute et d’orientation pour les migrants retournés en Guinée a été inauguré hier jeudi, 18 avril 2019, au quartier Jean Paul II, dans la commune de Ratoma. La démarche s’inscrit dans le cadre du programme d’aide humanitaire au retour volontaire et à la réintégration des migrants. Une initiative de l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM), des autorités guinéennes, de l’Union Européenne ainsi que de leurs partenaires, a appris sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Avec une possibilité d’accueil de 300 personnes, ce centre est composé de quatre dortoirs, de plusieurs latrines, d’un réfectoire, d’une cuisine, d’une Salle TV et d’un bloc administratif entièrement équipé, qui va accueillir les migrants retournés de façon transitoire durant 48 h. C’est une initiative du Fonds Fiduciaire d’Urgence de l’Afrique avec l’appui technique et financier de l’OIM-Guinée, l’Union Européenne, la Grande-Bretagne afin d’adopter une politique de retour volontaire axé sur la réintégration, apprend-on.

Hadja Mariama Sylla

La ministre de l’Action Sociale, de la Promotion Féminine et de l’Enfance, Hadja Mariama Sylla, s’est réjouit de la mise en place de ce centre avant de lancer un appel au gouvernement. « Récemment, nous avons eu la politique de protection sociale. Donc, ce centre rentre dans ce cadre là, pour prendre en charge les migrants qui reviennent, qui sont démunis et choqués, pour les soigner et les prendre en charge socialement, mais également les aider à leur réinsertion sociale. De nos jours, les enjeux de l’immigration exigent de tous les intervenants des dispositions appropriées pour dissuader ceux d’entre nos concitoyennes et concitoyens qui, illicitement, empruntent les voies d’exil aux contours indéfinis et aux conséquences imprévisibles. Vous avez l’exemple sur des guinéennes qui sont au Koweït, qui se plaignent de la maltraitance dont elles sont victimes. Dès lors, vous comprendrez notre satisfaction de voir des structures mises en place à l’image de celles que nous inaugurons aujourd’hui, chargé d’accueillir des migrants qui ont fait le sens inverse de leur parcours. Je voudrais inviter les membres du gouvernement à mieux s’investir au service de nos compatriotes désespérés à retrouver un élan de départ pour leur retour… ».

Patrice Vahard

Dans son allocution, le coordinateur résidant du Système des Nations Unies en Guinée, Patrice Vahard, a dit que ce centre représente un grand pas en avant pour la réintégration des migrants guinéens. « Le cri du cœur de la ministre de l’action sociale n’interpelle pas que le gouvernement guinéen, il interpelle tout le monde. Nous sommes tous conscients de l’ampleur prise par le phénomène de la migration irrégulière en Afrique, notamment en Guinée. Ce centre symbolise la synergie d’actions entre le gouvernement de la République de Guinée et les bailleurs de fonds internationaux et les Nations Unies à travers l’OIM. Ce centre représente un pas très important dans la réalisation des recommandations du pacte mondial sur la migration récemment adopté par les autorités guinéennes. Cela prouve qu’ensemble nous pouvons faire la différence et les Nations Unies sont prêtes à accompagner ce projet », a dit le diplomate onusien.

Josep COLL

De son côté, le représentant de la délégation de l’Union Européenne en Guinée, Josep COLL, s’est félicité de la réalisation de ce centre et a remercié les autorités guinéennes qui ont permis son obtention. « Le plus important, ce sont les migrants qui peuvent se retrouver dans des situations difficiles et que maintenant, on peut aider à revenir au pays. C’est l’importance de ce centre que nous avons. Ce centre d’accueil et de transit est le point d’arrivée des migrants avant de retourner dans leurs familles. Moi, je me félicite du fait qu’on a pu trouver ce centre grâce à une action très ferme de la ministre de l’Action Sociale de mettre à la disposition ce centre qui est vraiment magnifique », a dit Josep Coll.

Mamady Touré

C’est le ministre des Affaires Etrangères et des Guinéens de l’Etranger qui a représenté le Premier ministre à cette cérémonie. Mamady Touré a saisi l’occasion pour s’engager à faire revenir les guinéennes coincées au Koweït. « Le gouvernement de la République de Guinée ne ménagera aucun effort pour sauvegarder cet acquis qui vient résoudre le manque criard de centres d’accueil en faveur de nos compatriotes retournés des routes migratoires avec beaucoup de difficultés. Cette situation dont on parle au Koweït, elle n’est pas nouvelle. Depuis quelques temps, la situation est préoccupante et avec les moyens de bord, notre ambassade au Koweït a déjà fait des efforts avec les autorités koweïtiennes. Ils ont rapatrié beaucoup de nos compatriotes. Mais, ce que je vais vous dire, ce n’est pas une situation simple, parce que nous travaillons avec les autorités koweïtiennes qui ont des législations qu’il faut respecter. Nous allons faire tout ce qui est possible, avec les moyens de bord, pour que nos sœurs et nos filles puissent retourner très rapidement en Guinée et dans la dignité », a promis le ministre des Affaires Etrangères.

Salimatou Diallo pour Guineematin.com
Tél:224623532504

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin