Trois jours après avoir réussi son coup politique en organisant un grand meeting au siège de son parti à Pita, le député uninominal, honorable Mamadou Diouldé Sow, ne cache pas ses sentiments de satisfaction autour de la qualité de la mobilisation populaire des responsables, militants et sympathisants de l’UFDG qui ont massivement répondu à son invitation, le mercredi, 17 avril 2019, dernier, rapporte un correspondant de Guineematin.com en Moyenne Guinée.



Selon le député uninominal de Pita, honorable Mamadou Diouldé Sow, la qualité de la mobilisation populaire enregistrée le mercredi dernier au siège de la fédération UFDG prouve à suffisance l’engagement de ces concitoyens à demeurer ce qu’ils ont toujours été comme rempart dans la lutte pour la démocratie et la justice en République de Guinée. «Des centaines et des centaines de personnes sont venues assister à ce meeting en provenance de toutes les sous-préfectures de Pita. Nous avons reçu tous les maires et leurs conseillers élus sous la bannière de l’UFDG venus réaffirmer leur engagement et leur appartenance à notre parti et à lutter contre toutes formes de violation de la loi dans notre pays. Je suis d’autant plus satisfait que l’engagement que j’ai eu des populations est sans équivoque » a noté avec satisfaction le parlementaire de l’UFDG. A quelques heures de la finale du tournoi de reconnaissance du Fouta au président Alpha Condé prévue demain, samedi, 20 avril 2019, l’honorable Mamadou Diouldé Sow a fait d’autres révélations sur les manœuvres du pouvoir qui est confronté, dit-il, à des difficultés de mobilisation depuis le meeting réussi de l’UFDG.

« Demain, il y aura la finale. Nous savons ce qui se trame, parce que nous sommes avec les gens. Tous les élèves vont obligatoirement sortir pour une parade en ville et des bus sont affrétés pour transporter tous les fonctionnaires de l’éducation en provenance des sous-préfectures. Les gens sont obligés de venir répondre à la maison des jeunes de Pita où une liste des présences sera élaborée. Il semble que le contrôle sera fait par la plus haute autorité de l’éducation de la préfecture de Pita. Ce qui veut dire qu’on est en train de faire de la mascarade, de se tromper parce que Pita n’a pas le cœur à la fête. Nous avons d’autres préoccupations et la population a montré toute sa désapprobation par rapport à cet évènement. A Bantiguel, par exemple, les gens sont venus avec 512 personnes et ils sont repartis avec eux. Bantiguel était là. La réponse de Bantiguel au moment de notre meeting à Pita, c’est de faire venir des centaines de personnes pour dire non, qu’ils sont toujours avec l’UFDG et son président » insiste le député de Pita.Plus grave, il semble que le pouvoir s’apprête à faire venir des gens même de la capitale Conakry pour faire le plein du stade préfectoral de Pita, à l’occasion de cette finale et en réponse au meeting réussi de l’UFDG. L’opinion nationale et internationale a suivi notre meeting et nos positions sont sans équivoque, Pita reste et demeure UFDG. Le meeting que nous avons organisé a encore davantage fait comprendre aux populations qu’on était en train de les tromper, les jeunes qui étaient dans ce tournoi sont pour la plupart venu soit de Kindia, de Conakry ou de l’université Hafia. Alors je dis c’est une cause perdue. L’idée derrière cet évènement, c’est de dire qu’on pérennise le régime et on fait un changement de la constitution » a-t-il ajouté. Parlant du message du ministre Mouctar Diallo de la jeunesse, le député uninominal de Labé estime qu’il aurait pu commencer par Mali où il y a 6 ans on a posé la première pierre de la voirie urbaine ou faire visiter l’usine de pomme de terre de Timbi-Madina après le match. Qu’il pouvait aussi commencer par chez lui à Maci pour montrer la mosquée, parce que là aussi on a promis 150 millions pour réaliser cette maison de Dieu.C’est pourquoi, le parlementaire invite ses concitoyens à rester serein : « ils ne doivent pas succomber aux sirènes révisionnistes. Ils n’ont qu’à prendre l’argent qu’ils vont envoyer, parce ce sont des fonds publics » a-t-il conclu.

De Labé, Idrissa Sampiring Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (0024) 622 269 551 & 657 269 551 & 660 901 334

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin