L’assainissement du fichier électoral et la question de la révision de la Constitution pour permettre à Alpha Condé de se maintenir au pouvoir ont été les points débattus ce samedi, 20 avril 2019, au siège de l’Union des Forces Républicaines (UFR). La rencontre a été présidée par Elhadj Ibrahima Bangoura, vice-président du parti, entouré des membres du bureau politique national, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Evoquant l’état du fichier électoral, le responsable de la communication de l’UFR, Ahmed Tidiane Sylla, dira que c’est le plus mauvais fichier électoral de tous les temps. « Il faut obligatoirement une révision sérieuse du fichier électoral. Le fichier que nous avons aujourd’hui, on ne peut pas aller aux élections avec un tel fichier. C’est un fichier qui est corrompu. C’est le plus mauvais fichier électoral jamais fait dans un pays d’Afrique. C’est le seul fichier où la moitié des électeurs sont des fictifs.

Vous avez 1 million 574 mille 388 électeurs qui n’ont pas d’empreinte digitale. Vous avez 522 électeurs qui sont sans père, 550 électeurs sans mères, 1 085 électeurs sans dates de naissance, 1 514 842 électeurs, sans information de leurs profession… Donc, on ne peut pas aller aux élections avec un tel fichier. Si nous voulons aller à des élections sérieuses, si nous voulons que les guinéens choisissent des élus qui les représentent, il faut que le fichier soit sérieusement revu », a indiqué Tidiane Sylla.

Par ailleurs, le responsable de la communication de l’UFR a laissé entendre que le gouvernement actuel a perdu toute crédibilité. « Après 9 ans de gestion catastrophique, après 9 ans d’échec, les guinéens ont compris qu’Alpha Condé ne peut pas. Ils savent qu’ils n’ont jamais gagné une élection dans ce pays. Ils n’ont aucun militant. Si le RPG avait des militants, les gens de Kaloum, de Coyah, de Tanènè, de Boffa, de Boké, n’allaient pas sortir pour dire non au 3ème mandat.

Face à ces contestations, ils ont compris que le peuple n’est pas avec eux. La seule chose sur laquelle ils comptent aujourd’hui, c’est le fichier électoral, parce qu’ils savent quel qu’en soit la détermination du peuple, c’est ce fichier là qui va aux élections…C’est à partir des bureaux de vote fictifs qu’ils volent les élections, parce qu’ils n’ont pas d’électeurs », a-t-il lancé.

Abondant dans le même sens, Fodé Baldé, membre de la cellule de communication de l’UFR, a dénoncé le mauvais bilan d’Alpha Condé qui ne peut militer en sa faveur. « La gouvernance d’Alpha Condé, depuis sa venue au pouvoir, s’exprime par les résultats suivants : En 2018, la Guinée fut le premier pays fournisseur de migrants, 13 068 migrants ont été fournis par le peuple de Guinée à l’étranger. Dans la même année, la Guinée vient juste derrière l’Afghanistan parmi les pays demandeurs d’asile en France : 8 433 guinéens sont demandeurs d’asile sur le territoire français.

Trois milliards de dollars américains ont été utilisés en vain pour l’électricité. Et le gouvernement n’a pas honte de nous dire que la Guinée a une couverture électrique de 18%…Donc, cela veut dire que l’objectif du 3ème mandat ne se tiendra pas, parce que tout simplement le bilan d’Alpha Condé est catastrophique, zéro, médiocre », a-t-il martelé, sous un tonnerre d’applaudissement des militants.

Saidou Hady Diallo pour Guineematin.com

Tel: 620 589 527/654 416 922

Facebook Comments

Commentaires

Alpha Guineematin.com