Après Dixinn, Kaloum, Kindia et Siguiri, c’est la ville de Labé qui a accueilli le jeudi dernier, 18 avril 2019, le projet Coginta pour l’introduction de la doctrine de la police de proximité. Une initiative qui se situe dans le cadre de la reforme du secteur de sécurité, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Ce sont les autorités administratives et policières qui ont présidé le lancement dudit projet.

Philippe Miratet

Dans son discours, Philippe Miratet, conseiller technique de police à l’ONG Coginta, est revenu sur l’objectif de ce projet « qui vise, entre-autres, à la réalisation d’un diagnostic, la formation des policiers des commissariats des communes des zones visées par le projet, l’appui à la gouvernance locale de la sécurité à travers la formation des chefs de quartiers, la mise en place des foras et des conseils de sécurité de prévention et de la délinquance ».

Hippolithe Arkitessi

Pour sa part, Hippolithe Arkitessi, coordinateur du projet sécurité à Coginta, dira que « la doctrine de la police de proximité consiste à rapprocher les services de police de la population en plaçant le citoyen au cœur du dispositif de sécurité, à la fois comme sujet et acteur de sa propre sécurité. La police de proximité consiste à éduquer plutôt que de sanctionner. Des formations théoriques et pratiques seront dispensées aux policiers dans les domaines du service de sécurité des quartiers, afin de maîtriser les techniques de prévention, de gestion et de résolution des conflits et inciter les actions de prévention de la délinquance ».

Il faut préciser qu’après l’étape de Labé, cette équipe, composée également de cadres du Ministère de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation, se rendra à Mamou avant de revenir pour une nouvelle fois, pour procéder à la formation des agents de la police des différentes zones où doit intervenir ledit projet.

De Labé, Alpha Boubacar Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin