Ibrahima Labé Bah, Directeur d’exploitation du Crédit Rural de Guinée

Ibrahima Labé Bah, Directeur d’exploitation du Crédit Rural de Guinée : « Le Crédit Rural de Guinée est une institution clé dans le développement du pays »

Pour impulser une nouvelle dynamique positive au Crédit Rural de Guinée, des hommes de l’ombre travaillent dans la discrétion et l’humilité. Parmi, eux, Ibrahima Labé Bah, le directeur d’exploitation de l’institution de microcrédit.

Présentez-vous brièvement monsieur Bah…

Ibrahima Labé Bah : Je me nomme Ibrahima Labé Bah, j’occupe présentement le poste de directeur d’exploitation du Crédit Rural de Guinée (CRG). Je suis ingénieur agrochimiste, diplômé de l’Institut Technique de Banque (ITB) et expert en micro-finance. Depuis 26 ans, je travaille au CRG où j’ai occupé plusieurs postes de responsabilité, principalement dans l’inspection des caisses, mais également comme délégué régional.

Quel est exactement votre rôle en tant que directeur d’exploitation de cette institution de micro-finance ?

Ibrahima Labé Bah : Mon rôle principal est d’assurer une bonne gouvernance des activités de crédit, d’épargne et de transfert en assurant la coordination des délégations régionales et des caisses locales. Je dois aussi planifier et veiller à l’exécution correcte des objectifs stratégiques indiqués dans le plan d’affaires, notamment les offres de services, avec l’aide du personnel chargé de leur réalisation. J’ai donc un rôle d’impulsion, d’évaluation, de correction et de redéfinition des tâches chaque fois que cela sera nécessaire, en conformité avec la vision de la direction générale. Comme vous le constatez, c’est une mission essentielle pour la bonne marche du CRG.

Selon vous quels sont les défis les plus importants pour le CRG en 2019 ?

Ibrahima Labé Bah : Tout d’abord il y a une réorganisation et un regroupement de nos 170 caisses en une quarantaine de grande entités en tenant compte de critère précis déjà définis à l’interne. Cela permettra de rendre plus efficace notre action grâce à une meilleure coordination, une parfaite maîtrise des risques, l’optimisation des charges et une remontée d’informations beaucoup plus rapide. Nous voulons également faciliter la tâche à nos clients par ce système. Nous comptons aussi sécuriser d’avantage les comptes clients par la biométrisation, vulgariser la tontine moderne, moderniser nos produits avec les nouvelles technologies et enfin réaliser nos objectifs globaux qui sont très ambitieux pour cette année.

Quelles sont vos objectifs personnels en tant que directeur des opérations du CRG ?

Ibrahima Labé Bah : Mon principal objectif est de parvenir à m’acquitter correctement de ma mission. Le CRG est une institution financière clé dans le développement du pays ; sa réussite permet de réduire incontestablement la pauvreté, surtout dans les zones les plus pauvres et au sein des couches les plus laborieuses du pays.

Un dernier mot…

Ibrahima Labé Bah : Nous exhortons chaque membre du personnel du CRG et de manière plus générale chaque acteur (élus, personnel de terrain et tous les responsables chargés de l’encadrement) à œuvrer à l’’atteinte de objectifs ambitieux assignés au CRG. Notre réussite, outre le fait de réduire la pauvreté, nous permettra de garder notre place de leader dans le secteur de la micro-finance en Guinée.

Propos Recueillis par Cheikh Soumah

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin