Un atelier national de renforcement des capacités du secteur privé guinéen sur l’accord de facilitation des échanges de l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC) s’est ouvert à Conakry hier mercredi, 24 avril 2019. La cérémonie, tenue dans un réceptif hôtelier, est une initiative de la Chambre Régionale du Commerce, d’Industrie et d’Artisanat de Conakry avec le soutien du Centre du Commerce International et de la CEDEAO, a appris Guineematin.com à travers un de ses reporters.

L’objectif recherché est d’outiller les membres du secteur privé, des petites et moyennes entreprises (PME) et certains cadres de l’administration douanière sur le contenu de l’accord de facilitation des échanges commerciaux signé en 2013 à Lomé.

Mamadou Baldé

Selon Mamadou Baldé, président de la Chambre Régionale du Commerce, d’Industrie et d’Artisanat de Conakry, « cet atelier vise non seulement le renforcement des capacités du secteur privé, des PME mais surtout il entend agir en faveur de la simplification et de l’harmonisation de la procédure internationale du commerce. D’une part, cet accord cherche à diminuer le coût élevé du passage des marchandises, des biens et services au niveau des frontières. D’autre part, il entend contribuer à sa manière en rendant plus efficace la modernisation des recettes, taxes et droits de douane de l’ensemble des organismes présents », a-t-il expliqué.

Présente à l’ouverture des travaux, madame Liliane Alapini, représentante de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) en Guinée, est revenu sur cette initiative.

Mme Liliane Alapini

« Le financement de cet atelier s’explique par le fait que la CEDEAO, en collaboration avec le Centre du Commerce International, s’est engagée dans une formation des formateurs, deux personnes par pays à Lomé du 15 au 19 octobre 2018 pour les pays francophones et la Guinée Bissau dans le souci d’optimiser les bénéfices de cet accord par le secteur privé qui est le principal bénéficiaire avant sa répercussion sur l’économie des Etats. La tenue de cet atelier répond à un souhait que la Guinée, à travers la Chambre Régionale du Commerce, d’Industrie et d’Artisanat, a manifesté son besoin d’appui financier auprès de la CEDEAO pour former au moins une trentaine de personnes du secteur privé. Cela témoigne de la ferme volonté de la CEDEAO à renforcer les capacités des acteurs du secteur privé qui sont le moteur du développement socio-économique de toute nation. Cet atelier, qui durera deux jours, revêt aux yeux de la CEDEAO une importance toute particulière dont une étape vers l’intégration régionale à travers la réduction des coûts des marchandises qui va nous rendre compétitive dans les chaines de valeur internationale. Je suis convaincue que cet atelier permettra d’approfondir les connaissances sur les aspects techniques de l’accord de facilitation du commerce et une large diffusion auprès du secteur privé », a indiqué la représentante la CEDEAO en Guinée.

Il faut rappeler que la cérémonie d’ouverture des travaux a été présidée par madame Sayon Lopou Lamah, directrice nationale du commerce extérieur et de la compétitivité, qui y a représenté le ministre de tutelle, Boubacar Barry.

Siba Guilavogui pour Guineematin.com

Tel : 620 21 39 77 / 662 73 05 31

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin