Communiqué : Du 24 au 26 avril 2019 se tient à Conakry le Symposium Mines Guinée L’évènement est organisé par le Ministère des Mines et de la Géologie de la République de Guinée, en partenariat avec la société AME Trade Lt, UK. Le thème retenu cette année est « Synergie mines et infrastructures: enjeu pour un développement intégré et durable de la Guinée ». Pendant ce symposium le grand producteur d’alumine Rusal s’est montré comme une société qui a réalisé ces dernières années de grandes actions en Guinée.

Dans leurs interventions, le Directeur général par intérim et l’ambassadeur de Russie en Guinée, ont vanté les actions réalisées par la société RUSAL ces dernières en années dans notre pays, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Considérée comme un des plus grands évènements minier d’Afrique de l’Ouest le Symposium sur les Mines de Guinée (SMG 2019), la cérémonie est placée sous le thème « Synergie mines et infrastructures : enjeu pour un développement intégré et durable de la Guinée ». Une initiative du ministère guinéen des Mines et de la Géologie en partenariat avec la société AME Trade Ltd du Royaume Uni.

Dans son discours, monsieur Alexandre Larionov, directeur général par intérim de RUSAL en Guinée a salué la tenue de la 6ème édition du Symposium sur les Mines de Guinée. Selon lui « ce n’est pas la première fois que la société RUSAL assiste au symposium minier en Guinée. Nous sommes très contents du président Alpha Condé qui vient de visiter notre stand. Le président de la République a dit que quand il est arrivé au pouvoir en fin 2010, RUSAL était représentée par deux (2) sociétés : l’usine d’Alumine Friguia et la Compagnie de Bauxite de Kindia (CBK). Aujourd’hui, nous avons la troisième société qui est opérationnelle et a déjà exporté plus d’un million et demi de tonnes de bauxite », a dit le DG par intérim de RUSAL.

Abondant dans le même sens, Vadim RAZUMOVSKIY, ambassadeur de la fédération de Russie en République de Guinée et en République de Sierra Léone, a salué les actions réalisées par RUSAL et surtout sa participation à cette 6ème édition du symposium sur les Mines en Guinée. « A travers la société RUSAL, qui est vraiment un géant minier et d’autres sociétés, la Russie participe pleinement à ce forum. Ça prouve que notre pays est intéressé par la coopération avec la République de Guinée dans le secteur minier comme dans bien d’autres secteurs. Et, cette coopération se caractérise dans le domaine des mines notamment par la présence effective de RUSAL et de toutes les réalisations de cette compagnie russe sur le terrain », a indiqué le diplomate Russe.

Le président de la République, le professeur Alpha Condé, à quant à lui dit qu’il va bientôt avoir une réunion avec les responsables des sociétés minières en Guinée. Selon lui, cette réunion vise« à ramener tous les miniers à appliquer correctement le code minier. Car, si nous voulons créer les conditions possibles pour les sociétés minières, notre principale tâche, c’est de défendre les intérêts du peuple de Guinée. Qu’on ne soit pas un scandale géologique et qu’on se retrouve parmi les pays les plus pauvres. Ces richesses doivent bien-sûr profiter à nos partenaires, parce que quand on investi, c’est pour tirer profit. Souvent aussi, on donne une image déformée de la Guinée, qu’on donne tout à la Chine. Mais, je vais vous faire remarquer qu’il y a la société américaine qui exploite la bauxite depuis 1963 à Kamsar, nous avons RUSAL qui est une société russe était déjà à Fria et à Kindia avant mon arrivé et qui est aujourd’hui à Diandian » a-t-il notamment cité.

A toutes ces réalisations de RUSAL pendant ses dernières années s’ajoutent bien d’autres et non des moindres. Il s’agit entre autres la construction et la fourniture des écoles, la réalisation des forages, l’assistance des groupements féminins et la contribution que la société apporte pour le développement des localités de sa zone d’intervention. Une prouesse saluée par l’ensemble des bénéficiaires et des autorités à tous les niveaux.

Qualifié de projet d’intérêt national, le projet Dian-Dian n’est plus un rêve mais plutôt une réalité. Entouré de l’Ambassadeur de la Fédération de Russie en Guinée et des responsables de Rusal/COBAB, le Président de la République le Pr Alpha Condé a officiellement procédé au lancement de la première tonne de bauxite de Dian-Dian le 19 juin 2018 au port minéralier de Taressa dans la commune rurale de Kamsar à Boké.

Avec une teneur moyenne de 59%, la première phase du projet a coûté plus de 220 millions de dollars à Rusal. Cet investissement a permis d’ouvrir non seulement la mine, mais aussi des routes, construire un port minéralier et réaliser des embranchements de rails de plus de 20 Km ce qui est une première depuis plus de 40 ans en Guinée.

La mise en exploitation de Dian-Dian par Rusal dont les réserves sont estimées à plus 564 millions de tonnes va créer plus de 1 300 emplois directs avec une exportation de trois millions de tonnes de bauxite par an pour la première phase.

Avant de procéder au lancement des opérations de chargement de la bauxite dans le bateau qui mouillait aux larges, le président de la République, le Pr Alpha Condé avait tout d’abord félicité la compagnie Rusal pour avoir honoré son engagement. Le chef de l’Etat a ensuite interpellé les populations, les autorités administratives et politiques, ainsi que les responsables de RUSAL, chacun sur ses responsabilités. « J’invite les populations de Boké à soutenir toutes les actions de RUSAL dans la région. C’est la condition préalable à tout développement de notre pays. L’Etat de son côté, s’engage à tout mettre en œuvre pour l’accompagner », a dit le président de la République.

Le 20 juin 2018 après le lancement du projet de Dian-Dian à Kamsar, le président de la République Pr Alpha Condé avec sa délégation a procédé à la relance de l’usine d’alumine de Fria après 6 ans d’arrêt suite à une grève illégale déclenchée par le collège syndical d’alors. La relance de l’usine Rusal/Friguia a nécessité un budget qui s’élève à 123,5 millions de dollars avec 616 unités industrielles, des groupes électrogènes de 60 m de hauteur, 2 compresseurs, 75 unités avec 144 km de chemin de fer qui sont rentrés en valeur pour faire de l’usine de Fria une réalité et aussi avec 25% de pièces de rechange avec 1200 guinéens locaux, 60 experts russes ont travaillé ensemble.

Rappelons également que depuis des années RUSAL contribue à la formation des cadres Guinéens en octroyant des bourses aux jeunes étudiants de ce pays. Seulement, en 2011 ce sont 100 étudiants guinéens qui ont bénéficié de bourses offertes par RUSAL dans plusieurs spécialisations dans les différentes universités de la Russie. C’est dans cette continuité que la société à travers la Bourse RUSAL 2018 a offert encore 101 bourses à la Guinée. Les lauréats sont déjà partis et suivent les cours dans les différentes universités de la Russie depuis octobre 2018.

Les bénéficiaires de la Bourse RUSAL 2018 comme leurs prédécesseurs bénéficierons gratuitement de l’appui technique, matériels, sanitaire et financier de RUSAL jusqu’à la fin de leurs études. Le coût de formation des étudiants guinéens s’élève à plus de 8 millions usd. A l’occasion de la remise des certificats aux lauréats, le Ministre d’Etat chargé des Affaires Présidentielles et ministre de la Défense Nationale Dr Mohamed Diané a transmis toute la gratitude et les remerciements du Président de la République à la société Rusal.

La réalisation du programme Bourse RUSAL 2018 permettra de former des cadres de haute qualification pour la République de Guinée et de renforcer les liens traditionnels de coopération entre la Guinée et la Fédération de Russie. Le programme de formation des étudiants guinéens prévoit la préparation des spécialistes dans le secteur minier, des cheminots, des économistes ainsi que des constructeurs, des spécialistes pour le secteur de l’agriculture, de l’eau, de la santé et de l’administration publique.

Dans son souci permanent d’appuyer la Guinée dans la couverture sanitaire des populations. C’est ainsi en 2015 Rusal a debloqué plus de 10 millions usd pour construire un Centre de Recherche en épidémiologie-microbiologie et soins médicaux (CREMS) à Kindia pour lutter contre l’épidémie d’Ebola et les maladies infectieuses en Guinée. En février 2019, la Fédération de Russie avec l’appui de la société minière Rusal/Guinée a offert un laboratoire mobile « Gazel » à la Guinée installée au centre Russo-Guinéen de Recherche scientifique en épidémiologique et prévention des maladies infectieuses de Kindia.

La cérémonie de remise du laboratoire mobile s’est déroulée en présence des ministres Abdoulaye Yéro Baldé, en charge de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique ; Dr Edouard Niankoye Lamah, Ministre d’Etat, Ministre de la Santé ainsi que des diplomates Russes et les autorités de Rusal en Guinée. Ce laboratoire mobile qui a couté plus 1,3 millions d’euros permettra aux scientifiques guinéens et russes de prévenir toutes les infections en Guinée.

A toutes ces réalisations de Rusal pendant ses dernières années s’ajoutent bien d’autres et non des moindres. Il s’agit entre autres la construction et la fourniture des écoles, la réalisation des forages, l’assistance des groupements féminins et la contribution que la société apporte pour le développement des localités de sa zone d’intervention. Une prouesse saluée par l’ensemble des bénéficiaires et des autorités à tous les niveaux.

Transmis par le service presse de RUSAL

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin