Koumana (Kouroussa) : un mort et 26 blessés dans un affrontement entre RPGistes et indépendants

On vous l’annonçait en fin de semaine dernière que la situation était tendue à Koumana, une sous-préfecture de Kouroussa. Le RPG Arc-en-ciel et le mouvement indépendant qui se sont opposé autour du contrôle de la mairie de cette commune rurale, se tiraillaient depuis samedi dernier autour d’un projet d’adduction dans la localité. Les partisans des deux camps ont fini par s’affronter ce vendredi, 26 avril 2019, faisant au moins un mort et de nombreux blessés, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé à Kankan.

Ni la sensibilisation menée par les autorités de Koumana encore moins la médiation du préfet de Kouroussa n’ont permis d’aplanir les divergences entre le RPG Arc-en-ciel dont est issu le maire de la commune rurale et le mouvement indépendant qui ne reconnait pas ce maire.

Née lors des dernières élections locales à l’issue desquelles chacun a revendiqué la victoire, l’opposition entre les deux camps a resurgi ces derniers temps autour d’un projet d’adduction d’eau. Une ONG s’est rendue sur place pour réparer le forage de la localité afin de permettre aux habitants d’avoir de l’eau potable.

Mais, les travaux, engagés avec le soutien du maire de Koumana, n’ont pas été du goût des partisans du mouvement indépendant. Ces derniers sont allés s’opposer à leur exécution. Les membres de l’ONG, partis exécuter ce projet, ont dû même quitter la localité pour aller se réfugier à Sandiana, pour des raisons de sécurité.

C’est suite à cela que le sous-préfet de Koumana a engagé une vaste campagne de sensibilisation des citoyens de la localité pour leur faire comprendre le bienfondé de ce projet, afin de permettre sa réalisation sur le terrain. L’autorité sous préfectorale a réuni des notables et des jeunes de la localité, ce vendredi matin, pour échanger avec autour de la question.

Et, c’est là que l’affrontement a eu lieu. Selon le sous-préfet, joint au téléphone par Guineematin.com, des opposants au projet d’adduction d’eau sont venus perturber la cérémonie. Les deux camps (RPGistes et indépendants) se sont affrontés, notamment à l’aide de fusils de chasse, faisant un mort et 26 blessés.

Parmi ces blessés, 14 ont été transportés d’urgence à l’hôpital régional de Kankan, dont un se trouve dans un état critique. Les 12 autres ont été admis à l’hôpital préfectoral de Kouroussa. Et, aux dernières nouvelles, parmi ces 12 hospitalisés à Kouroussa, certains sont en route pour Kankan.

De Kankan, Abdoulaye N’koya Sylla pour Guineematin.com

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS