Le corps sans vie d’une jeune fille, du nom de Ramatoulaye Diallo, a été retrouvé près de son domicile dans la matinée du samedi dernier, 27 avril 2019 à Koba, une commune rurale relevant de la préfecture de Boffa. Trois jeunes gens, suspectés d’être impliqués dans cette affaire, ont été mis aux arrêts et conduits au commissariat central de Boffa, a appris Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Selon nos informations, la jeune élève, âgée de 18 ans, en classe de 10ème année à Koba Dixinn, est sortie le vendredi nuit pour aller à une réjouissance. Mais, c’est le lendemain samedi que son corps a été retrouvé sous un manguier, à quelques pas du domicile familial, à Koba Souguébounyi.

Joint au téléphone dans l’après-midi de ce lundi 29 avril 2019, Mamadou Benté Diallo, grand frère de la victime, a expliqué ce qu’il sait du drame. « Le vendredi nuit, on était ensemble avec Ramatoulaye en famille jusqu’à 22 heures. Après, elle a dit qu’elle voulait aller assister à un farêgnâkhi (sorte de danse extravagante), pour un mariage. Avant qu’elle ne parte, un jeune l’a appelée au téléphone avec insistance. Elle est partie. Le lendemain, nous ne l’avons pas vu dans la maison. On a commencé à s’interroger. Finalement, nous l’avons vue sous un manguier, à quelques mètres de chez nous. On a alerté les autorités et la police est venue faire son constat. Ceux qui l’ont tuée ont envoyé le corps là. Nous ne voulions pas l’enterrer avant de savoir ce qui s’est passé. Mais, on a l’a enterrée le samedi à 17 heures », a-t-il expliqué.

Interrogé sur les arrestations enregistrées sur les lieux, Benté Diallo a confirmé. « Il y a trois personnes qui ont été arrêtées, à commencer par le jeune qui l’avait appelée au téléphone le jour de sa mort, un certain Alsény Camara, surnommé Toumba. C’est lui qui l’a appelée, son téléphone était sur haut parleur et ceux qui étaient là à 22 heures ont compris. Actuellement, (15 heures 55 minutes) nous sommes au commissariat central de Boffa. Nous attendons de voir ce que les enquêtes vont donner », a laissé entendre le grand frère de la victime.

Nous y reviendrons !

Alpha Mamadou Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 628 17 99 17

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin