Boffa : partis pour une excursion, 4 élèves tués dans une noyade

Quatre élèves du groupe scolaire Victor Hugo de Kamsar ont péri dans une noyade survenue hier, dimanche 28 avril 2019, sur la plage Koukoudé dans la préfecture de Boffa. Les élèves et leurs responsables étaient en excursion dans le cadre de leur semaine culturelle. Ils étaient en train de nager lorsqu’une vague les a emportés, a appris Guineematin.com à travers son correspondant basé à Boké.

Ce lundi matin, c’était le calme total dans l’enceinte du groupe scolaire Victor Hugo de Kamsar. Pas d’élèves ni d’enseignants sur place. Tous sont sous le choc suite à la noyade survenue la veille à Boffa et qui a coûté la vie à quatre élèves de l’établissement. Daniel Foro Gnagbé, le proviseur de l’école que nous avons trouvé sur place, est revenu sur les circonstances de ce drame. « Il faut savoir d’abord que nous organisons ces activités depuis 2003 et nous n’avions jamais enregistré de problèmes, même une crevaison de pneu. Dans les environs de 16 heures10 minutes, on est tous partis dans l’eau y compris moi et mes trois enfants dont fille de 6 ans.

Quelques instants après, nous avons entendu des cris des élèves, disant que les flots ont emporté un élève. Directement, j’ai alerté la sécurité de la plage qui est venue, mais aussi les riverains. On a secouru trois personnes, mais tous étaient inconscients. Les deux filles sont décédées et le troisième a repris connaissance. Deux autres élèves étaient portés disparus. Les recherches ont continué donc, et c’est seulement ce lundi que ces deux corps ont été retrouvés. Ce qui porte à 4 le nombre de morts », a-t- il expliqué.

Le proviseur ajoute que les victimes étaient presque toutes des membres du gouvernement scolaire. « Il s’agit de Marie Geneviève Fofana, (12ème année SM), trésorière ; Elhadj Ibrahima Baldé (12ème SS), secrétaire à l’organisation ; Mamadou Diallo (12ème SM), chargé de la culture et de l’animation ; et Hadja Fanta Sylla qui faisait la 10ème année ».

Dans les familles des victimes, le choc est encore plus grand. Lamiya Barry, oncle de Mamadou Diallo, regrette fortement ce drame. « C’est ce lundi matin, dans les environs de 10 heures, qu’on nous a dit qu’on a repêché la dernière victime. Comme notre fils était porté disparu, on était presque sûr que c’était lui. On est directement allé à l’hôpital et on a trouvé que c’était effectivement lui. C’est vraiment regrettable. Prochainement, les gens doivent prendre toutes les précautions nécessaires pour organiser ce genre d’activités. Il faut notamment chercher des personnes ayant l’expertise nécessaire pour accompagner les enfants », a dit ce père de famille.

De leur côté, les autorités locales ont fait une tournée dans les familles des victimes, ce lundi, pour présenter leurs condoléances et exprimer leur compassion. Le sous-préfet de Kamsar, Elhadj Tidiane Sylla, était à la tête de cette délégation. « Il m’est très difficile de m’exprimer sur ce drame car perdre des enfants avec tout leur avenir, c’est quelque chose qui me fait mal au cœur. Mais, on peut dire que c’est Dieu qui a voulu comme ça. Donc nous présentons nos condoléances et toute notre compassion aux familles des victimes ».

A noter que les quatre élèves ont été inhumés ce lundi, 29 avril 2019.

De Boké, Abdourahmane N’Diaré Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 628 98 49 38

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS