Comme indiqué précédemment, plusieurs blessés, dans la rixe syndicale de ce mercredi, 1er mai 2019, au palais du peuple, ont été admis aux urgence de l’hôpital national Ignace Deen. Un reporter de Guineematin.com a rencontre le Docteur Mohamed Awada, Directeur Général de cet hôpital.

Selon le patron de ce centre hospitalier national, tous les blessés qui ont été reçus à Ignace Deen sont effectivement pris en charge et gratuitement.

Dr. Awada, DG Ignace Deen

« Nous sommes très émus lorsque nous avons reçu ces accidentés. Je saisi l’occasion pour saluer le dévouement total du personnel. C’est extraordinaire, tout le monde s’est occupé d’eux. Et nous avons pris tout en charge. Que ce soit la radio, les soins ou les pansements, tout est pris en charge par l’hôpital. Je vous assure, ce qui domine ici c’est la générosité. Ils se sont occupés d’eux comme si c’était leurs propres parents. Nous nous sommes mis à la tâche. Depuis qu’on a reçu les deux journalistes de la RTG. Nous les avons directement pris en charge. Et puis les autres ensuite. Certains après les soins sont sortis et d’autres sont en observation ici ».

« Pour des cas de catastrophe, poursuit le Directeur Général d’Ignace Deen, quand quelqu’un vient à l’hôpital, il vient sans argent. Donc, humainement, c’est normal de s’occuper de lui ».

Selon le responsable des services d’urgence, Dr. Camara, 17 patients y ont été reçus dont Saint Eloi Moussa des services des langues à la RTG et Bamba Camara, cameraman. Ils souffraient tous de blessures et de contusions. Déjà, une dizaine était rentrée à la maison et les autres en observation.

Abdallah BALDE pour Guineematin.com

Tél : 628 08 98 45

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin