La célébration de la fête internationale du travail, ce mercredi 1er mai 2019, ne semble pas intéresser grand monde. C’est ce qui ressort en tout cas de la situation qui prévaut actuellement sur le terrain, rapporte le correspondant de Guineematin.com à Mamou.

Alors que les festivités étaient prévues pour démarrer à 10 heures, la mobilisation reste encore très faible aux environs de 11 heures 30, à la place des martyrs de Mamou, où a lieu l’événement. Moins d’une centaine de personnes sont présentes sur les lieux. Les autorités locales et la grande majorité des travailleurs se font toujours attendre.

De leur côté, les responsables syndicaux sont présents sur les lieux. Ils attendent l’arrivée des officiels pour démarrer les festivités qui risquent, si la situation n’évolue pas, de se dérouler dans la plus grande morosité.

Nous y reviendrons !

De Mamou, Boubacar Ramadan Barry pour Guineematin.com

Tél. : 625698919

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin