Les autorités de Kindia ont procédé hier, mardi 30 avril 2019, à l’incinération d’une importante quantité de drogue. Il s’agit de 430 kilogrammes de chanvre indien saisis le 22 mars dernier par la gendarmerie locale. La cérémonie d’incinération a eu lieu dans la forêt classée de Kokomidé, située dans la commune urbaine, rapporte le correspondant de Guineematin.com à Kindia.

Cette cérémonie a mobilisé les autorités du gouvernorat, de la préfecture, de la commune, du tribunal de première instance et du camp militaire de Kindia. Elle a été présidée par le procureur de la République près le TPI de Kindia, Mamadou Dian Bora Diallo.

Dian Bora Diallo

« Si vous voyez que cette incinération est en train de se faire, cela reflète la coordination, la collaboration à tous les niveaux. Tous les services d’Etat collaborent étroitement et sincèrement. Et le résultat est là. Nous avons incinéré 430 kg de chanvre indien. En deux mois, nous avons eu à faire d’importantes saisies. Le 6 mars dernier, il y a eu 199 kg qui ont été incinérés. C’est pourquoi tous les services, vous les voyez ici en action. C’est une équipe qui est là pour que la population de Kindia soit valablement et efficacement protégée », a assuré le procureur de Kindia.

Lanfia Diané

Une collaboration qui est également saluée par Lanfia Diané, directeur régional de l’environnement, des eaux et forêts de Kindia. « La cohésion qui est entre les services est à saluer. La douane, la police, la gendarmerie, la sûreté, toutes autour de l’armée. Nous savons que la drogue est un produit toxique dont l’éradication incombe à tous les Guinéens. Chacun doit s’y mettre pour éradiquer ce fléau. Nous avons choisi cette forêt classée bien placée pour faire les opérations parce qu’il faut tenir compte de la pollution environnementale », a-t-il expliqué.

Col. Ibrahima Kalil Condé

De son côté, le commandant de la première région militaire de Kindia a profité de l’occasion pour mettre en garde les vendeurs de drogue. « Je lance un appel pressant à tous les vendeurs de drogues dans la région de Kindia. Quiconque sera pris, il n’y aura pas de pardon. Nous leur demandons d’abandonner la vente de la drogue et de se lancer dans d’autres affaires commerciales. Si jamais ils sont rencontrés par nos patrouilles, ils n’ont qu’à obtempérer parce que toutes les dispositions sont prises pour éradiquer ce fléau à Kindia », a laissé entendre le Colonel Ibrahima Kalil Condé.

N’Fansoumane Touré

Egalement présent à cette cérémonie, le préfet de Kindia, N’Fansoumane Touré, s’est adressé à la population locale à qui il demande d’être vigilante. Parce que quand on voit la drogue (chanvre indien), on pense directement à des herbes qui proviennent de l’agriculture. Mais cette agriculture, on en a pas besoin dans notre préfecture ».

De Kindia, Amadou Bailo Batouala Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 628516796

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin