Pro et anti 3ème mandat sont à couteaux tirés en Guinée, avec des scènes de violence et des arrestations, notamment à Kankan, le mardi, 30 avril 2019. C’est dans cette ambiance délétère que des membres du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC), en séjour à Kindia, ont alerté Guineematin.com sur une éventuelle planification de leur assassinat.

Une manifestation des partisans d’une modification de la Constitution au profit d’Alpha Condé serait prévue à Kindia le 04 mai 2019. Déjà, des citoyens opposés au 3ème mandat se sont fait entendre ce jeudi, 2 mai 2019, à travers de nombreuses affiches dans la cité des agrumes.

En séjour à Kindia dans le cadre d’une mission de travail, Sékou Koundouno, administrateur général de la Cellule Balai Citoyen de Guinée, a alerté Guineematin.com sur le danger qui plane au dessus de sa tête, lui et certains de ses camarades. Selon lui, des loubards auraient été acheminés à Kindia pour attenter à sa vie, ainsi que certains membres du FNDC.

Sékou Kondouno

« C’est un assassinat qui est planifié à l’encontre de moi-même, d’Ibrahima Diallo, de Bill de Sam et du jeune Alsény Farinta. Une réunion s’est tenue aujourd’hui à la préfecture de Kindia. Etaient présents : Cheikh Taliby Sylla, madame le gouverneur de Kindia, monsieur le préfet de Kindia, le député uninominal de Kindia et l’autre député, Dembo Fadiga, et le maire de la commune urbaine. Ils ont fait venir de Conakry un bus rempli de loubards qui vient de rentrer. Les assassinats ciblés de ces noms ont été planifiés et dès qu’ils ont la moindre occasion de ne pas hésiter d’attenter à nos vies », soutient Sékou Koundouno.

Pourtant, précise Sékou Koundouno, « Ibrahima Diallo et moi-même, nous sommes à Kindia pour un atelier sur invitation de la Commission Electorale Nationale Indépendante. Ibrahim représente la PCUD et moi le Balai Citoyen concernant l’atelier de planification opérationnelle des élections législatives ».

Pour ce qui est des deux autres, Sékou Koundouno a ajouté que « le nommé Alsény Farinta représente le FNDC à Kindia, alors que l’artiste, Bill de Sam vit ici. Il est chez lui ».

Interrogé sur les preuves de telles affirmations, l’administrateur général du Balai Citoyen dit qu’un des concernés par la menace a pu infiltrer le groupe.

Pour finir, Sékou Koundouno a laissé entendre que toutes ces manœuvres ne vont pas les empêcher de continuer le combat pour barrer la route aux sirènes révisionnistes.

Joint au téléphone autour de cette question, dans l’après-midi de ce jeudi, la gouverneure de Kindia a dit ne rien en savoir. « Je ne suis pas à Kindia. Je suis à Conakry. J’étais à une réunion qui vient de finir et je rentre. Donc, je n’ai pas l’information », a lancé madame Cissé Hadja Sarangbè Camara.

Alpha Mamadou Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 628 17 99 17

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin