Comme annoncé précédemment, Samba Diallo, originaire de Niéguéré, dans la commune rurale de Korbé, dans la préfecture de Lélouma, était retenu par des agents de la gendarmerie locale. Il était reproché au vieil homme d’avoir rompu le mariage de sa fille avec un celui qui était jusque là son gendre. Le mis en cause a été remis en liberté, placé sous contrôle judiciaire, dans la matinée de ce vendredi 3 mai 2019, a appris Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Selon Ousmane Koulibaly, juge de paix par intérim à Lélouma, « j’ai reçu ce dossier des mains des agents de la gendarmerie. J’ai entendu le monsieur. Mais, le plaignant n’est pas là, il n’est pas présent. Donc, j’ai décidé de le libérer. Je lui ai dit de rentrer à la maison et de revenir le lundi. Il est placé sous contrôle judiciaire ».

Monsieur Samba Diallo recouvre ainsi la liberté après avoir été gardé en détention depuis le samedi, 27 avril 2019.

Selon nos informations, la fille de Samba Niéguéré Diallo est restée avec son premier époux pendant près de 18 ans. Mais, ces derniers temps, son mari l’a renvoyée par 4 fois. Son père a alors décidé de prendre ses responsabilités. Après les 3 mois d’observation, comme requis dans la religion musulmane, un second prétendant s’est présenté. Il s’est conformé aux principes islamiques qui ont conduit à la célébration du mariage avec le consentement effectif de la fille.

C’est en ce moment que le premier époux rebondit et réclame « sa femme ». Pour montrer qu’il est sérieux, il va porter une plainte au commissariat central de police de Lélouma. L’affaire sera finalement traitée par la gendarmerie locale qui va tenter d’extorquer des fonds au vieil homme.

En effet, des proches du vieux Samba Diallo ont confié à Guineematin.com que les agents de la brigade de gendarmerie de Lélouma ont demandé, vainement, de leur payer 5 millions de Francs guinéens et 8 millions au plaignant pour le règlement de cette affaire.

Désormais, les yeux sont tournés vers la justice de paix de Lélouma pour dire le droit dans ce dossier.

Nous y reviendrons !

Alpha Mamadou Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 628 17 99 17

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin