La campagne d’assainissement de la ville de Conakry, initiée par le gouvernement guinéen, a eu lieu ce samedi, 04 mai 2019. Sâa Yolandé Camara, Directeur national de l’entretien routier, accompagné de certains cadres du ministère des Travaux Publics, a supervisé cette campagne dans plusieurs quartiers de la capitale, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Comme d’habitude, la campagne d’assainissement initiée par le gouvernement, dénommée Conakry Ville Propre, a eu lieu ce samedi. De nombreux jeunes volontaires étaient dans les rues à travers la ville pour rendre propres leurs quartiers.

C’est le cas d’Amadou Barry, étudiant en Licence 1 à Gamal, en compagnie de certains de ses amis (élèves et étudiants). Ils sont sortis de chez eux dès 6 heures pour enlever les ordures entassées sur la route Le Prince au niveau de Koloma, dans la commune de Ratoma. « Aujourd’hui, nous sommes sortis pour assainir notre quartier. Nous avons d’abord commencé au niveau du secteur, maintenant nous sommes sur la route Le Prince. Pour le moment, nous évoluons sur fonds propres. Nous sommes un ensemble de jeunes, généralement du secteur N’Dantaari. Nous nous sommes associés pour assainir notre quartier, volontairement d’ailleurs », a-t-il expliqué.

En outre, Amadou Barry dit que ce n’est pas la première fois que cette équipe sort pour assainir le quartier. Cependant, précise-t-il, cette action n’est pas sans difficultés. « Nous sommes une trentaine de jeunes, mais chaque jour, il y a des jeunes qui viennent nous rejoindre dans cette action d’assainissement. Mais, nous manquons de moyens. Nous sommes généralement des élèves et des étudiants. Nous évoluons sur la base de nos cotisations mensuelles. Actuellement, il y a certaines bonnes volontés qui nous viennent en aide, généralement des jeunes aussi du quartier. Ils nous ont prêté une moto, quelques brouettes et des pelles. Après l’activité, on les rend », a-t-il ajouté.

Après Koloma, le directeur national de l’entretien routier a mis le cap sur Hamdallaye. Là, des hommes et des femmes, membres d’une association, étaient en train de nettoyer le rond-point de Hamdallaye.

Selon leur porte-parole, Abdoul Aziz Diallo, cette action citoyenne est une manière pour eux de contribuer à l’assainissement de la capitale. « Nous sommes plus de 150 personnes au sein de notre organisation. Ce matin, nous sommes venus ici pour faire des actes de citoyenneté, pour contribuer à l’assainissement de notre. Ça fait partie de nos prérogatives, ça fait partie de nos objectifs au sein de notre association. Nous avons contacté les poubelles au niveau de la commune de Ratoma, nous allons y mettre les ordures. Nous faisons du volontariat, puisque les moyens ne sont pas mis à notre disposition. Nous lançons donc un appel au gouvernement, de nous venir en aide pour qu’on puisse quand-même faire mieux que ça, puisque notre objectif, c’est de rendre Conakry propre », a-t-il expliqué.

Après Hamdallaye, Sâa Yolandé Camara et son équipe se sont rendus à Matoto, via Sangoyah. Là, il s’est entretenu avec l’équipe en charge du curage des caniveaux.

La tournée de supervision a pris fin sur une note de satisfaction de Sâa Yolandé Camara et de son équipe.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin