Le Front pour l’Adoption par Référendum de la Nouvelle Constitution (FARC) dirigée par Samba Camara vient d’envisager la mise en place de groupes d’autodéfense dans certains quartiers de la commune urbaine de Labé, pour, dit-il, éviter une surprise désagréable de la part de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) en particuliers et des fieffés du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDS), rapporte un correspondant de Guineematin.com en Moyenne Guinée.

Le Front pour l’Adoption par Référendum de la nouvelle Constitution (FARC) a organisé hier, samedi 04 mai 2019, une rencontre extraordinaire avec les bases et associations qui lui sont favorables dans la commune urbaine de Labé. Il était question d’étudier les possibilités de réactiver les groupes d’autodéfense qui, par le passé, ont aidé à protéger les responsables de la mouvance présidentielle contre la colère des extrémistes de l’opposition. L’initiative fait suite à une menace ou supposée telle qui plane sur les principaux responsables du RPG Arc-en-ciel en général et ceux du FARC en particulier.

« Nous avons pris la décision d’installer des groupes d’autodéfense dans certains quartiers de la commune urbaine, en réaction au communiqué diffusé, vendredi, sur la page Facebook Comité Fédéral de la Jeunesse de l’UFDG de Labé qui promet d’aller même dans les confins des quartiers pour interdire toute promotion de l’adoption par référendum de la nouvelle constitution. Pour éviter qu’on se fasse surprendre, nous avons réactivé nos groupes d’autodéfense dans les quartiers ciblés par nos adversaires. Les groupes ont été installés dans les quartiers vulnérables et progressivement ils seront installés dans les 12 quartiers urbains de la commune urbaine de Labé » a indiqué le président du Front pour l’Adoption par Référendum de la nouvelle Constitution, Samba Camara.

De Labé, Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 622 269 551 & 657 269 551 & 660 901 334

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin