Abdoulaye Yeressa, Maire de la commune rurale de Malapouya,

Depuis sa sortie controversée au stade préfectoral de Kindia avec un discours prônant une modification (ou un changement) de la constitution guinéenne, Mamadouba Bangoura, le maire de ladite commune urbaine, fait l’objet de beaucoup de critiques et de contestations de la part de ses pairs de la Basse Guinée.

Mamadouba Bangoura

« Je n’ai pas parlé au nom du parti UDG, mais plutôt au nom des maires de la Basse Côte », a essayé de se défendre Mamadouba Bangoura face au bureau politique national de son parti, lorsque ce dernier a dénoncé son discours favorable à la modification (ou à un changement) de la constitution afin de donner d’autres mandats au Président Alpha Condé.

Pour éclairer ses lecteurs sur cette question, Guineematin.com donne la parole aux maires des préfectures relevant de la Basse Guinée, au nom desquels celui de Kindia dit avoir parlé. Après ceux de Fria, Boffa et Kolaboui, c’est au tour des maires de Malapouya, Sansalé et Tanéné (préfecture de Boké) de démentir catégoriquement les propos de leur homologue de Kindia.

Abdoulaye Yeressa

Pour Abdoulaye Yeressa, Maire de la commune rurale de Malapouya, située à 35 kilomètres de Boké, rencontré hier, mardi 7 mai 2019, à Boké par un correspondant de Guineematin.com, Mamadouba Bangoura n’a dit que son intention. Mais, il n’a consulté aucun maire de la Basse Guinée. « Je ne le connais même pas ; et, je n’ai jamais échangé avec lui au téléphone. Chez moi, il n’est pas question de toucher à la constitution ; et, personne n’ose m’en parler. Ce qui me préoccupe, c’est comment développer ma commune, Malapouya », a-t-il indiqué.

Abondant dans le même sens que leurs prédécesseurs, Sékou Gassama et Oumar Kalabane, respectivement maire de Sansalé et de Tanéné, tous joints au téléphone par Guineematin.com fustigent le comportement de certains de leurs pairs qui, selon eux, cèdent à la manipulation pour des intérêts personnels et égoïstes.

« Le mensonge est inné en certains guinéens. Si vous entendez Mamadouba Bangoura parler comme ça, il veut juste convaincre le vieux (Alpha Condé, ndlr) pour bénéficier des avantages de la part de ce dernier. Il n’a dit que ce qui est dans sa tête », a lancé Oumar Kalabane.

Sékou Gassama

De son côté, Sékou Gassama de Sansalé a rappelé que « c’est cette constitution qui a permis à Alpha Condé d’être élu deux fois. C’est elle qui a servi à l’élection des députés et toutes les institutions en place. Pourquoi, c’est maintenant qu’on traite cette constitution de caduque ? », s’interroge-t-il. « Alors, à notre niveau, cette question n’est pas d’actualité. Que le maire de Kindia sache qu’il ne peut parler qu’au nom de la zone stricte de Kindia, pas au nom de toute la Basse Guinée », a-t-il martelé.

À suivre !

Mamadou Djouldé Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin