En audience correctionnelle, le procureur de la République près du tribunal de première instance de Dixinn (délocalisé à la mairie de Ratoma) a requis un an de prison ferme contre Issa Barry. Ce jeune homme est poursuivi pour coups et blessures volontaires ayant entrainés une incapacité de travail d’une vingtaine de jours, rapporte un journaliste de Guineematin.com qui a suivi cette audience hier, mercredi, 08 Mai 2019.

Selon l’accusation, c’est à cause d’une moto appartenant à Issa Barry que Nouhan Kallo a été ligoté et sévèrement battu par le prévenu et ses amis. « Issa a donné sa moto à Nouhan Kallo pour qu’il fasse le taxi. C’est dans cette activité que ce dernier a eu un déplacement de Lambanyi pour Taouyah où la moto lui sera retirée par des bandits. Désemparé, Nouhan vient informer Issa Barry de sa mésaventure. Ensemble, ils rentrent à Taouyah dans l’espoir de retrouver ceux qui ont retiré la main des mains de Nouhan, en vain. De retour à Kobayah, Issa et ses amis décident de ligoter Nouhan pour lui faire avouer où il a caché la moto. Ils l’ont d’abord enfermé dans une chambre. Ensuite, ils l’ont attaché et administré des coups et des sévices corporels. Puis, Issa l’a amené chez lui où le jeune Nouhan a passé la nuit », a expliqué le procureur audiencier, Boubacar I Bah.

Restés toute la nuit sans voir leur fils rentrer, les parents de Nouhan ont entamé des recherches le lendemain. « C’est ainsi qu’ils sont venus chez Issa où ils ont trouvé leur fils couché. Le jeune ne pouvait même pas bouger ses membres, tellement qu’il a été sévèrement ligoté et battu. Le dossier médical en fait foi. On parle de 25 jours d’incapacité de travail », a précisé le procureur Boubacar I Bah.

Interpellé par les services de sécurité, Issa Barry dira que ce sont ses amis qui ont infligé des sévices corporels à Nouhan. Une version qu’il maintiendra devant le tribunal qui le juge à l’absence de ses amis. « J’étais présent. Mais, ce sont mes amis qui ont battu Nouhan pour lui faire dire où il a caché la moto. Ils ne croyaient pas à la version selon laquelle la moto lui a été retirée par des bandits. J’étais assis à côté et je n’ai rien fait pour les arrêter… », a-t-il expliqué.

Appelés à la barre, les parents de la victime ont annoncé leur désistement, tout en indiquant que la famille du prévenu s’est engagée non seulement à rembourser les frais médicaux de Nouhan, mais aussi à financer le reste de son traitement.

Dans ses réquisitions, le ministère public a demandé au tribunal de condamner Issa Barry à un an de prison ferme et au payement d’une amande de 200 mille francs guinéens.

Le tribunal a finalement mis l’affaire en délibéré pour décision être rendue le mercredi prochain.

A suivre !

Mamadou Baïlo Keïta pour Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin