Caleb Kolié, Directeur Général de Familia FM

La Haute Autorité de la Communication (HAC) a décidé d’annuler l’autorisation d’installation des relais de la radio communautaire Familia FM à Labé, Kankan et N’zérékoré le mercredi dernier. L’instance de régulation des médias en Guinée dit avoir constaté « le mauvais usage fait par la radio communautaire de l’autorisation dont elle bénéficie ».

Au lendemain de cette décision, jeudi 09 mai 2019, Directeur Général de Familia FM, Caleb Kolié, a rencontré des commissaires de la HAC pour un échange autour de la question, a constaté un reporter que Guineematin.com avait dépêché sur place.

Après avoir rencontré deux commissaires, Caleb Kolié revenu sur le contenu de leurs discussions. Selon lui, c’est un malentendu qui s’est produit pour qu’on en arrive là. « J’étais venu pour comprendre davantage ce qu’ils ont eu à faire. J’ai rencontré d’abord monsieur Kateb Yacine, qui est commissaire ici à la HAC, et j’ai longuement discuté avec Ousmane Camara OC, qui est le représentant de l’URTELGUI au niveau de cette institution. Dans la déclaration qui a annulé l’autorisation, ils ont dit que c’était un mauvais usage de l’autorisation qu’on avait reçue. Donc, moi j’ai voulu en savoir un peu plus. Il semblerait que, selon les informations, que nous avons revendu notre licence au niveau de Labé. C’est ce qui n’est pas vrai. Mais, je crois que j’ai rassuré monsieur Camara que je vais apporter des preuves dès demain pour dire que ce n’est pas une vraie information et que la propriété est Familia FM. C’est moi qui ai racheté les équipements pour les installer là. Ensuite, il semblerait que pendant la période d’essai de la radio de Labé, il y a eu des émissions qui ont eu des contenus critiqués. Mais, je leur ai fait comprendre que nous n’avons pas commencé à émettre officiellement à Labé, c’était juste pour voir si les équipements qui ont été achetés répondaient correctement. Donc, si au cours de ces essais il y a eu des bavures, on va s’en excuser mais en réalité, je vais apporter les contenus de ces émissions, ils vont essayer de comparer parce qu’ils ont un service de monitoring ici. Je crois que ce malentendu va bientôt être levé et nous allons continuer calmement notre travail. J’ai confiance aux commissaires de la HAC qui rendront bientôt la décision de rétablissement de Familia dans ses droits ».

Revenant plus en détail sur les reproches faits à Familia FM, Caleb Kolié a dit sa surprise qu’on soit arrivé à prendre cette décision. « Le motif invoqué n’est pas réel. Puisque, nous n’avons pas officiellement commencé les émissions. Comme toutes les radios en Guinée, c’était de voir quelle était la portée de notre émetteur, jusqu’où l’émetteur allait. Ils ont fait des appels, il y a eu une simulation d’émissions de débats. Donc, nous allons apporter ces émissions et puis, ils vont essayer de comparer les contenus. S’il y a des délits par voie de presse, je crois qu’ils vont prendre les sanctions qui s’imposent par l’avertissement et autres. Mais, directement annuler notre autorisation, je crois qu’il y a eu un malentendu, puisque je crois aussi que ce qui les a poussés à faire ça, les commissaires pensent certainement qu’on a revendu notre licence. Ce sont des informations qui ont été colportées ça et là. Mais, dès lors qu’ils auront la preuve, je crois qu’ils reviendront à de meilleurs sentiments », pense-t-il.

Approché par notre reporter, Ousmane Camara, alias OC, membre de la commission juridique, éthique et déontologie à la HAC, a dit n’avoir pas de commentaires à faire…

Mamadou Laafa Sow pour Guineematin.com

Tel : 622 91 92 25/ 666 91 92 25

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin