Les résultats du test de recrutement dans l’armée guinéenne ont été rendus publics le samedi, 11 mai 2019, pour la région de Faranah. Sur les 3634 candidats à avoir postulé au départ, il n’y a que 300 personnes qui ont été retenues. C’est au siège de la maison des jeunes de Faranah que les résultats ont été affichés, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Au total, ce sont quelques 3634 candidats qui s’étaient inscrits pour le recrutement dans les rangs des forces armées guinéennes dans la région de Faranah. Après le test physique, 1806 jeunes gens, dont 80 filles, ont été déclarés admis. Après avoir passé le test intellectuel, la décantation a fait que le nombre s’est réduit à 300 personnes, dont 51 filles.

Selon nos informations, parmi ces 300 heureux gagnants, 100 ont le niveau BAC+ (dont 08 filles) et 200 ont le niveau Baccalauréat (dont 43 filles).

De très nombreux jeunes se sont mobilisés à la maison des jeunes de Faranah pour s’enquérir de ces résultats. Selon certains candidats, qui n’ont pas retrouvé leurs noms sur la liste des admis, ce recrutement ne s’est pas passé dans la transparence.

C’est le cas de Moussa Kany Condé, visiblement en colère. « Je ne suis pas du tout satisfait du résultat sorti, parce que les conditions qu’ils ont dites n’ont pas été respectées. Ils ont dit que le concours là ne concerne que, pour la plupart, les étudiants et les diplômés. Mais ici, les résultats qui sont venus, je vois sur la liste qu’il n’y a que 100 personnes diplômées. Ceux qui n’ont pas leurs diplômes, c’est 200 personnes. Qu’est-ce que cela veut dire ? Si non, ils ont dit que c’est les diplômés en majorité qu’on va prendre, parce que nous sommes là sans emploi. Si on a accepté de postuler, c’est pour éviter le chômage et s’ils prennent les non diplômés à la place des diplômés, où va le pays là ? Vraiment, moi je suis déçu. Ceux qui ont payé de l’argent, il y’a des candidats qui ont été admis, qui ne peuvent même pas lire leurs noms. Ils ne savent pas comment faire la dictée et qui n’ont jamais été retrouvés lors des concours », accuse-t-il.

Pour finir, Moussa Kany Condé lance un appel aux autorités compétentes pour tirer au clair cette situation. « Je n’ai rien compris et je ne suis pas du tout satisfait du résultat. Je lance un appel solennel à l’Etat, qu’il accepte d’envoyer des contrôleurs pour qu’il y ait de la transparence et dans l’honnêteté. Cette fois-ci, ils nous ont promis qu’ils vont faire ça dans la transparence, que c’est les civils qui vont le faire. Mais, ça a mal tourné. Tout le monde pleure, personne n’est satisfait. Dans ma famille, on avait 15 candidats, aucun n’est admis. C’est seulement moi qui restais, et aujourd’hui, je n’ai pas retrouvé mon nom alors que j’avais beaucoup d’espoir. Il y a des gens qui ont retrouvé leurs noms, qui n’ont pas fait le concours. Donc, il y a la confusion dans ce recrutement. C’est un résultat qui n’est pas clair », dénonce-t-il.

De Faranah Bangoura Mamadouba pour Guineematin.com

Tél. : 00224 620 24 15 13 / 660 27 27 07

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin